lexpress

L’Express : une tournée et un nouvel album pour les 40 ans d'”Oxygène”

jean-michel-jarre-studio-10-2015

Londres – C’était en 1976 et on le considérait alors comme un “allumé”: quarante ans et 18 millions d’exemplaires vendus plus tard, le pape de l’électro grand public Jean-Michel Jarre célèbre la sortie d'”Oxygène“, son oeuvre phare, avec un nouvel album et une tournée.

Oxygène 3“, dont la sortie est prévue le 2 décembre, parachèvera la trilogie que le compositeur français de 68 ans a entamée avec “Oxygène“, puis “Oxygène 7-13” en 1997.

J’ai pris le prétexte du 40e anniversaire d’Oxygène (…) en me disant: +Je vais prendre ça comme date butoir pour me mettre en situation de faire un album en six semaines, comme j’avais fait le premier Oxygène“, explique Jean-Michel Jarre dans un entretien à l’AFP.

Composé de six titres, “Oxygène” a été l’un des plus gros succès français à l’international et a permis à Jarre de s’établir comme un des pionniers des musiques électroniques.

Tout n’était pourtant pas gagné d’avance, raconte-t-il à l’AFP dans un hôtel de Londres, une des étapes d’une tournée européenne de plus de quarante dates.

J’ai commencé à faire Oxygène dans mon coin, sans aucune pression, dit-il. Et en fait, cet album a été refusé pratiquement par toutes les maisons de disques, qui disaient: “Qu’est-ce que c’est que ça’ Y’a pas de chanteur!“. A l’époque d’Oxygène, les gens qui faisaient de la musique électronique étaient considérés comme une bande d’allumés. En même temps, il y avait aussi cette espèce d’ébullition de gens qui, aussi bien dans le rock progressif que dans le jazz (…) expérimentaient le son“. “C’est la raison pour laquelle j’étais convaincu que cette musique deviendrait la musique la plus populaire au XXIe siècle“.


Daft Punk, Air, Rone, Sébastien Tellier ou encore M83 “font partie de ma famille“, dit-il (NDLR: lire notre dossier Jarre et la jeune génération).

“L’électro, c’est une musique qui vient au fond d’Europe continentale, de France et d’Allemagne au départ, qui est liée à l’héritage que nous avons de la musique classique“. Source

Nombre de consultations de cet article : 79