Casio CZ 5000

Casio CZ 5000 (1985)

Casio CZ 5000 (1985)La firme Casio, spécialisée entre autres dans les montres et les calculatrices, se lance en 1985 dans la construction de synthétiseurs. L’échec cuisant de Seiko, autre horloger nippon, avec ses DS250 et DS310 ne semble pas avoir refroidi les ardeurs de Casio. Mais contrairement à Seiko, la Casio Computer Co., Ltd n’est pas néophyte dans le domaine des instruments électroniques : elle connait un succès certain avec ses orgues numériques portables grand public de la série CasioTone. Elle franchit donc le pas en 1985 avec la série des synthétiseurs CZ.

Cette série comporte en tout huit modèles (CZ-101, CZ-230S, CZ-1000, CZ-3000, CZ-2000S, CZ-2600S, CZ-5000 et CZ-1). Elle a été conçue par Mark Fukuda avec l’aide de Isao Tomita (compositeur japonais pionnier de la musique électronique, notamment célèbre pour avoir fait des reprises de thème classique) et de Yukihiro Takahashi (ancien membre de Yellow Magic Orchestra). Il se dit que Robert Moog lui-même y aurait aussi participé.

Ces instruments proposent une synthèse nouvelle appelée distorsion de phase, utilisant huit formes d’onde de base (au lieu de trois ou quatre habituellement) et n’utilisant aucun système de filtre. Chaque oscillateur peut jouer jusqu’à deux formes d’onde, et le nombre d’oscillateur varie selon les modèles (de 8 pour les CZ101 / CZ1000 jusqu’à 16 pour les CZ3000 / CZ5000 / CZ 1).

Abordable, la série CZ connaîtra un certain succès, ce qui n’était guère évident à cette époque où le DX7 de Yamaha écrasait tout.

Le CZ 101 est le premier modèle de la série. Il propose un clavier de 49 mini-touches (comme celles utilisées sur les petits orgues portables). Le CZ 1000 est identique, mais avec des touches normales. Le modèle CZ 3000 est plus puissant (plus de mémoires, plus de polyphonie). Le CZ 1, le dernier de la série, proposera beaucoup plus d’emplacements mémoire, la vélocité et l’aftertouch programmables.

Le CZ 5000 est identique au CZ 3000 mais propose un séquenceur interne 8 pistes pour enregistrer des morceaux. Il est possible d’enregistrer soit en direct, soit en note par note (pour les séquences les plus complexes). Et il propose un effet “Chorus” qui élargit le son.

Jean-Michel Jarre a utilisé le CZ 5000 sur “Rendez Vous 5″, notamment pour l’espèce de petit son de voix humaine qu’on entend entre 3 ‘ 12” et 4 ‘ 10” (il s’agit là d’un son d’usine, pas d’une création de JMJ).

Article rédigé par Knarf the Dwarf.

Nombre de consultations de cet article : 453