Rone_2

Rone (2016)

Erwan Castex est un musicien et producteur français de musique électronique né le 20 juin 1980 à Boulogne-Billancourt d’une mère graphiste mélomane et d’un père avocat généralement absent. Il grandit Porte de St Cloud entre les rappeurs de Boulogne et les soirées de filles de bourges à Passy. Il s’intéresse très tôt à la musique électronique, bidouille des montages sonores sur cassettes et apprend la musique sur ordinateur en autodidacte dès 15-16 ans.

“Mon premier souvenir de musique électronique a été “Oxygène” par Jean Michel Jarre. Je me souviens avoir entendu ce morceau quand j’avais à peu près 8 ans… Je voulais vraiment avoir ce disque pour mon anniversaire mais je ne savais pas de qui c’était donc je l’ai siffloté à des vendeurs dans plusieurs magasins de disques avoir de le trouver finalement.” (deathandtaxesmag.com 03/11/2012)

A 18 ans, étudiant en cinéma à la Sorbonne-Nouvelle, il occupe ses nuits d’insomnie en composant dans sa chambre de bonne. Au milieu d’un projet de film, il est poussé par un ami de proposer des morceaux à des labels. Il se choisit le nom de scène R.One (inspiré de son prénom) qui suite à une faute de frappe sur un flyer devient “Rone” qu’il adopte ! En 2007, il s’associe avec le DJ Luca Mortellaro, alias Lucy, avec lequel il publie plusieurs EPs. Peu après, le label InFiné remarque un de ses morceaux, “Bora“, et le signe pour un premier maxi.

L’année suivante, le label lui propose de regrouper ses compositions sur un album qui sera “Spanish breakfast“. Très intéressé par l’aspect visuel de sa musique, Rone fait réaliser la pochette et le clip d’animation par son ami Vladimir Mavounia-Kouka à qui il rend la politesse en signant la musique de son film “La Femme à cordes” en 2010. Timide maladif, peu sûr de lui, c’est Agoria, co fondateur du label, qui le met au pied du mur pour un premier grand concert au Grand Rex lors d’une soirée InFiné en 2009.

Pour composer son deuxième album, Rone s’expatrie à Berlin en 2011 pour casser la routine et renouveler son inspiration. “Tohu Bohu“, qui sort fin 2012, est encensé par les critiques. Son allure d’ado lunaire coiffé comme un pétard, avec ses trois poils au menton, ses dents du bonheur et ses petites lunettes rondes, commence à se faire familière auprès du public. Il tourne beaucoup, fait son premier Olympia en 2013 et enchaîne, l’année suivante, 19 concerts aux USA dont le Festival Coachella, avant les Transmusicales de Rennes. Début 2015, il publie son troisième album, “Créatures”, illustré par sa compagne.

Jean-Michel Jarre aime Rone et va le faire savoir à deux reprises en janvier 2013 en sélectionnant d’abord deux de ses titres pour la compilation “InFiné By JMJ“, puis en l’invitant à se produire lors de l’émission “le Rendez-Vous” sur France Culture dont il est l’invité. Ils font connaissance lors du dîner qui suit et l’idée d’une collaboration prend forme. Les deux hommes composent ensemble le titre “The heart of noise”, morceau en deux parties qui donne son sous titre à l’album “Electronica 2” et qui fait l’objet d’un single à télécharger depuis le 19 février 2016.

“[JMJ] est quelqu’un de fascinant. (…) Il est surexcité comme s’il avait 20 ans. Il me demandait ce que j’utilisais pour mon live et c’est comme ça qu’on en est arrivé à parler du thérémin. (…) Il était plutôt curieux de savoir comment je l’utilisais. Il cherche toujours à se réinventer.” (redbull.com 21/03/2015) “J’ai beaucoup de respect pour lui. C’est un pionnier, un peu notre Kraftwerk à nous”. (ouest-france.fr 13/08/2015) “Ce que j’apprécie le plus chez lui, c’est sa curiosité et son humilité, assez impressionnante pour désamorcer ma timidité.” (Le Figaro 22/09/2015).

JMJ : “Rone (…) est relativement nouveau et vous allez entendre parler beaucoup de lui. Lui aussi a une approche Pink Floyd et est dans la veine musicien/artiste électronique impressionniste. Pour moi, Rone est aussi important que Air. Il est une personne très intéressante et poétique, comme son album “Tohu Bohu”. Il sait comment construire une tension presque comme un DJ le ferait.” (thequietus.com 20/10/2015)

Site officiel : http://rone-music.com/

::Vidéos::
“Jean-Michel Jarre with Rone – Track Story” à voir sur YouTube.

::Participations aux albums::

  • 2016 – Electronica 2 : The heart of noise (Titre “The heart of noise Part 1”)

Mis à jour le 12.03.2016

Nombre de consultations de cet article : 517