2013-festival international de carthage

2013 – Festival international de Carthage

2013 - CarthageC’est dans le théâtre romain de Carthage, à l’Ouest de la Tunisie qu’a eu lieu la première rencontre de Jean Michel Jarre avec le public tunisien. Le concert a pris place au cours du 49ième Festival international de Carthage.

Près de 30.000 personnes ont pu y prendre place pour une nuit de musique et de lumières. Les feux d’artifice a été proscrits, à cause de l’aspect monument historique du site.

Beaucoup de concerts furent annulés lors de cet événement, à cause d’une situation politique devenue très tendue après la mort d’un député de l’opposition. Jean Michel Jarre a réduit son cachet au minimum pour tenir compte des difficultés du pays. Deux jours avant le concert, il visita à Gammarth une ONG nommée S.O.S villages d’enfants qui essaye de sortir des jeunes de situations familiales dramatiques.

Pendant la conférence de presse qui précéda, Jean Michel confia aux journalistes avoir été ému dans sa prime jeunesse au cabaret «le Chat qui pêche» par John Coltrane interprétant «A night in Tunisia».

L’installation de tout le matériel de la scène dura trois jours. Les répétitions ont eu lieu jusqu’à deux heures du matin. Derrière la scène, un écran plus petit que celui de la tournée 2011 fut installé pour s’accorder aux dimensions réduites du fond de scène. De nouveaux effets vidéos furent employés sur certains morceaux, et les arbres furent également illuminés.

Le spectacle eu lieu sous le regard du ministre de la culture tunisien, Mehdi Mabrouk, ainsi que d’autres officiels, qui prirent prétexte du concert devant les caméras de télévision pour vanter le tourisme dans le pays. à la fin du show, Jarre reçu d’ailleurs un prix qui s’accordait avec cette cause.

Comme il en a pris l’habitude depuis 3 ans, Jarre fit son entrée en traversant le public, et en l’occurence, ce bain de foule se fit avec des hommes de sécurité particulièrement sous tension. Dès son arrivée sur la scène recouverte de tapis orientaux Jean Michel fit référence à la situation politique du pays, en évoquant le plaisir qu’ils avaient avec son équipe d’être là «ici et maintenant«, dans «la plus vieille démocratie de l’histoire». Plus tard, il rendra un hommage appuyé à la «femme tunisienne» et dédiera l’avant-dernier morceau à Carthage, la ville d’Hannibal où il rêvait de jouer étant gosse. C’est ainsi que le public a illuminé le théâtre romain avec des milliers de téléphones portables pendant Calypso 3.

Pour le dernier morceau du concert, Jean Michel porta un grand drapeau tunisien autour de son cou, ce qui eut un effet très positif sur le public, absolument déchaîné depuis le premier rappel.

Côté track-list, les morceaux calmes comme Chants magnétiques 1, Oxygène 1, 5 et Variation III furent mis de côté au profit d’un programme aux beats de plus en plus relevés. Le Theremin fut utilisé comme introduction à Equinoxe 4.

L’ensemble des télévisions tunisiennes ont retransmis des extraits du concert (filmé par 4 caméras), en attendant une diffusion plus tard dans l’année.


:: Musiciens sur scène ::
Jean Michel Jarre ( claviers, keytar Roland, theremin, hape laser )
Francis Rimbert ( claviers )
Claude Samard ( percussions )
Jérôme Gueguen ( claviers )


:: Liste des morceaux joués ::

Oxygène 2
Equinoxe 7
Equinoxe 5
Rendez-Vous 3
Les chants magnétiques 2
Souvenir de Chine
Equinoxe 4
Oxygène 12
Rendez-Vous 2
Chronologie 2
Oxygène 4
Encore: Chronologie 4
Téo & Téa
Vintage
Fin de Siècle (Calypso 3)
Encore 2: Rendez-vous 4


> Revue de presse tunisienne

Nombre de consultations de cet article : 580