Archives pour la catégorie Orgues et assimilés

Vox Continental

Orgue véritablement mythique, car c’est notamment THE orgue des Doors, qu’on entend sous les doigts endiablés du regretté Ray Manzarek entre autres dans “Light my fire”. Reconnaissable de loin à sa couleur orange, son clavier inversé (les touches blanches sont noires et réciproquement) et un son souvent copié (comme pour les Hammond) mais jamais égalé.

Nombre de consultations de cet article : 76

Mellotron M400

Mellotron M400Les origines du Mellotron sont assez rocambolesques…
Au départ, on trouve un ingénieur californien, Harry Chamberlin, qui, se basant sur les recherches de Hugh LeCaine sur l’utilisation des bandes magnétiques dans la musique, commercialise un clavier à bandes magnétiques au début des années 60. Pour développer son affaire, il cherche des aides du côté des industriels. Il se fait aider par un agent commercial, Bill Fransen, qui part en Angleterre faire du démarchage avec deux claviers. Il y trouve les frères Bradley (Frank, Norm et Lesley) qui sont prêts à développer l’idée au sein de leur société, la Bradmatic Ltd. Ils fondèrent alors la société Mellotronics qui commercialisa les premiers Mellotron… sans l’autorisation de Chamberlin ! Il en résulta une suite de batailles juridiques dont finalement Mellotronic sortit (provisoirement) vainqueur. Chamberlin continua a fabriquer des instruments de son côté.
Continuer la lecture de Mellotron M400

Nombre de consultations de cet article : 482

Orgue Farfisa (1964)

Orgue Farfisa (1964)Farfisa, qui signifie «FAbbriche Riunite di FISArmoniche», «usine unifié des accordéons», a été créé en 1948. Elle s’est d’abord rendue riche en Italie en fabriquant des accordéons et en unifiant les marques Settimio, Soprani, Scandalli et Frontallini. Puis ils ont présenté le premier accordéon à transistor en 1962. Les permiers modèles d’orgues Farfisa apparaissent entre 1964 et 1968. La génération suivante dite FAST pour «Farfisa All-Silicon Transistorized» est présenté au salon professionnel NAMM de 1968. La production de ces orgues s’éteint vers 1975. Au contraire de son encombrant concurrent le Vox Continental, les pieds du Farfisa ne se détachait pas mais se repliaient. Continuer la lecture de Orgue Farfisa (1964)

Nombre de consultations de cet article : 1021

Eminent 310U (1972)

Eminent 310U (1972)La société hollandaise Eminent, fondée en 1923, était un vendeur – et non un fabriquant – d’orgues et d’harmonium qui avait connu une forte croissance dans les années 50 et 60. Fort de ces succès, en 1969, la société se lance dans la fabrication de son premier modèle. Le résultat arrive en 1972, le modèle 310 Unique.

Doté de deux claviers (42 notes de Do à Fa en haut, 44 notes de fa à Do en bas) et d’un pédalier, de réglages assez conventionnels des orgues (longueur de tuyaux de 16′ à 4′ pour les sons du clavier supérieur, 8′ et 4′ pour le calvier inférieur, 16′ et 8′ pour le pédalier), le 310U diposait aussi d’un réglage “Sustain” (ou “Maintien” dans la langue de Molière), qui permettait de rendre le son plus “percuttant”, d’un équalizer (appelé “Timbre”), d’un vibrato et d’un générateur de réverberation interne. Continuer la lecture de Eminent 310U (1972)

Nombre de consultations de cet article : 1540

Korg Polyphonic Ensemble PE2000 (1976)

Korg Polyphonic Ensemble PE2000 (1976)Les Polyphonic Ensemble 1000 et 2000 ne sont pas les instruments les plus réputés de la Keio Organ Corp. aussi connue sous le nom de KORG.

Le PE 2000 – aussi appelé Poly Ensemble S, K-5 et even Poly Synthesizer (selon les modes d’emplois) – a été commercialisé de 1976 à 1980. Disposant d’un clavier 5 octaves, il est entièrement polyphonique, sans aucune limitation ; autrement dit, il est possible de jouer les 61 notes simultanément. En cela, il se rapproche beaucoup d’un orgue électronique. En cela, et en beaucoup d’autres points d’ailleurs. Continuer la lecture de Korg Polyphonic Ensemble PE2000 (1976)

Nombre de consultations de cet article : 557