EMS AKS - EMS Synthi A

EMS AKS (1972)

EMS AKS (1972)En 1972, la firme anglaise EMS (Electronic Music Studio) installée à Londres, commercialise deux nouvelles versions encore plus compactes et portables de leur VCS 3 de 1969.

Si le Synthi A (aussi appelé Portabella) est techniquement similaire au VCS 3, il se présente sous la forme d’une petite valise, et il est même doté d’une poignée sur le dessus pour le transporter. Autre différence par rapport à son grand-frère, il inclut deux petits hauts-parleurs.

Le Synthi AKS lui, est identique au Synthi A à deux grosses nuances prêts : le “couvercle” de la valise inclut un clavier de deux octaves et demi à touches plates et sensitives, et un petit sequenceur 256 notes. L’adjonction du “KS” (Keyboard Sequencer) dans le nom reflète ces deux améliorations notables.

L’AKS a notamment été utilisé par Brian Eno, Tangerine Dream et Rick Wright de Pink Floyd (la séquence vertigineuse de “On the Run”, sur “The Dark Side Of The Moon” est faite sur un AKS).

C’est l’un des synthés fétiche de Jean-Michel Jarre depuis le début de sa carrière et jusqu’à ce jour. Lors de la tournée pour les 30 ans d'”Oxygène”, il en avait trois rien que pour lui tout seul (deux posés derrière le Memorymoog et un posé sur une tablette surelevée sur la gauche de la scène).

Article rédigé par Knarf the Dwarf.

Nombre de consultations de cet article : 443