Jarre au MIDEM de cannes 2014

Conférence de Jean Michel Jarre au Midem de Cannes 2014


Jean Michel Jarre a donné une conférence le 3 février 2014 au Midem de Cannes en tant que président du CISAC (Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et de Compositeurs).

Il y a exprimé son souhait de voir une plus grande rétribution pour les créateurs, et singulièrement les musiciens, par les grands acteurs du net (Google, Youtube, Apple, Facebook, etc.) : «Ce sont eux qui ont l’argent, alors nous devons discuter avec eux, (…) Puisqu’ils utilisent notre savoir, ils doivent partager eux aussi. On peut estimer qu’on est nous aussi les actionnaires de Youtube». Actuellement seulement 4% des sommes versées à la CISAC proviennent du numérique.

Jarre s’est fait prophète de l’avenir du secteur le plus dynamique du moment: «Nous sommes des partenaires, nous devons discuter. Ils sont fragiles aussi : MySpace a disparu. Google et Youtube peuvent disparaître aussi sans notre aide. Nous les artistes, nous existions avant internet et on existera encore après.» Concernant les fabricants de téléphones, Jean Michel a repris sa formule qui a fait plusieurs fois le tour du monde : «La partie smart du smartphone, c’est nous (les artistes)».

L’artiste lyonnais a aussi déploré l’augmentation de la TVA sur le disque, parlant même de «racisme intellectuel envers la musique». La taxe est passée cette année de 19,6 à 20%, quand les taux sur l’industrie du cinéma a baissé de 7% à 5,5%.
«On voit là une forme de racisme intellectuel envers la musique. Les producteurs de musique prennent les mêmes risques que les producteurs de cinéma, si ce n’est plus».

Article lu 269 fois