Bilan de la tournée 2010 de Jean Michel Jarre

Bilan de la tournée 2010

Flash-back. Depuis le succès de sa tournée de 2009 “In-doors”, Jean Michel a décidé de continuer à se produire en salle sur un rythme soutenu. 61 dates composeront cette tournée-marathon. Il passera dans des villes dans lesquelles il n’a jamais encore joué (notamment en France).

Dès juin 2009, les 8 premières dates de la tournée française de mars 2010 sont connues. D’In-doors, l’intitulé de la tournée devient “World Tour” en septembre, puis “<2010>”, changeant au passage de visuel d’affiche (l’affiche d’origine n’étant pas très jolie). Sur la nouvelle affiche, Jean Michel et son clavier Moog Liberation apparaissent dans un halo bleuté qui évoque un film de science-fiction.

Le nom <2010> constitue un hommage à Arthur C. Clarke, feu l’ami écrivain de Jean Michel Jarre auquel il avait déjà rendu hommage en 2001 de son vivant dans un concert spécial au Japon.

En effet, le roman de Clarke “2010, Odyssée Deux” et qui fait suite à 2001, l’Odyssée de l’espace, a été écrit en partie avec comme bande-son les musiques de Jean Michel, comme c’est stipulé dans la page des remerciements, et c’est donc une sorte d’hommage-retour que l’artiste veut ainsi rendre à la mémoire de son ami. La tournée commence en Pologne le 1er Mars.

Pour Jean Michel, le programme offre peu de repos. 9 dates en Allemagne pour la première moitié de Mars sont annoncées à Berlin en conférence de presse. Elles se vendront très bien. Ce sera la première tournée de cette ampleur du français dans le berceau de la musique cosmique.

:: Promotion ::

En octobre 2009, des affiches 4 par 3 sont disposées un peu partout dans le réseau de transports francilien, puis en province à partir de Février 2010. Pour promouvoir cette tournée, Jean Michel fait un certain nombre d’apparitions sur les chaînes françaises, avec en point d’orgue une émission en forme de confessionnal appelée “Panique dans l’oreillette”. Des proches de Jean Michel, dont sa demi-sœur, ses agents et son musicien fétiche, Francis Rimbert, témoignent à son insu sur se petites manies. Jean Michel remporte la sympathie du public en faisant preuve d’un grand sens de l’auto-dérision et en livrant des anecdotes très personnelles.

Médiatique. En quelques semaines, Jean Michel squatte les télés pour faire la promotion de ses concerts dans l’hexagone.

:: Remplissage des salles ::

Les salles se remplissent tranquillement. Au total, plus de 70.000 places sont disponibles en France. Les plus grandes salles de France, Paris-Bercy à la Halle Tony Garnier sont mis à disposition de l’artiste, et seront copieusement remplies. Le concert en Pologne (10.000 places) est sold out quelques jours avant le concert.

Jean Michel fera de multiples déplacements en Province pour se rendre compte de la qualité acoustique de chacune des salles dans lesquelles il se produira. Le choix de la patinoire de Bordeaux (premier concert) provoquera quelque remous chez les fans, qui considèrent que son acoustique est mauvaise. Pourtant, Jean Michel tire le meilleur de ces contraintes. Certains de ces repérages furent suivis par des télés ou des journalistes de la presse régionale. De plus, des rencontres avec des lecteurs de la PQR furent organisés. Des places via divers partenaires sont à gagner via divers concours pour l’ensemble des dates françaises.

En février 2010, des dates pour le printemps et l’été sont annoncées : Concert en Hongrie le 24 mai, en extérieur à Thessalonique le 30 mai 2010, en Roumanie le 3 juin. Puis des dates pour l’Angleterre et l’Irlande sont ajoutées : Birmingham, Manchester et Londres (Le O2 Arena de 23.000 places) le 10/10/2010 (nous y reviendront) sont les plus grosses villes de cette tournée au Royaume-Uni.

:: Ce qui est joué ::

La liste de morceaux de cette tournée 2010 (voir track-list plus bas) ne change presque pas par rapport à l’année précédente, seul Rendez-vous IV est ajouté. Un morceau inédit baptisé Statistics Adagio est interprété. Il s’agit d’un morceau mélancolique et très épuré durant lequel, sur l’écran géant, des compteurs en temps réel délivrent des informations inquiétantes sur l’état de la planète, comme le nombre de gens privés d’eau potable ou l’argent généré par la vente de drogues à travers le monde.Jean Michel ne manque pas de rappeler qu’il reste ambassadeur auprès de l’UNESCO.

Vintage. Les synthétiseurs analogiques sont omniprésents sur scène pour cette tournée 2010.

Le public de cette tournée profitera de la crème des extraits des albums les plus connus de l’artiste : OxygèneEquinoxe et Chronologie. Le fait qu’il n’y ait pas d’ordinateur sur scène et des instruments originaux renforce le côté vintage et risquée de l’interprétation. Aux côtés de Jean Michel Jarre cerné de claviers, Francis Rimbert assure bon nombre de nappes et séquences fastidieuses, Claude Samard se consacre aux percussions électronique, et Dominique Perrier ajoute sa touche virevoltante sur des solos d’anthologie comme Les chants magnétiques 2, Chronologie 2 ou encore rendez-vous IV. Le concert change en effet chaque soir avec des plages consacrées à l’improvisation.

:: Communion avec le public ::

Pour son entrée en scène, comme il l’avait expérimenté lors de la tournée In-doors de 2009, jean Michel fait son entrée au milieu des gradins en traversant les allées avant de monter sur scène. Chacun des spectateurs veut toucher la main du créateur d’Oxygène.

Sur scène, Jean Michel communie avec le public, en battant la mesure sur certains morceaux et en haranguant le public avec de larges gestes. La condition physique de Jean Michel étonne : malgré son âge, il saute partout sur scène et même officiellement malade un jour, le lendemain, il redonne le meilleur de lui-même, mettant toute son énergie à entraîner le public à sa suite.

Il fend la foule. Le retour de Jean Michel Jarre en France se fait au milieu de son public. L’immersion est totale aussi bien pour l’artiste que pour l’auditoire.

Un moment d’émotion saisit le public quand Jean Michel dédicace le morceau Calyspo 3 à son père Maurice Jarre, disparu quelques mois auparavant. Jean Michel demande à toute la salle d’agiter son portable au bout du bras en guise d’au revoir.

:: Visuel et captations 3D ::

Côté visuel, l’écran géant est utilisé surtout pour donner une toile de fond couleur sur les morceaux. Des animations sont utilisées sur Equinoxe 7 : Une plongée dans un synthétiseur Moog imaginaire. Equinoxe 4 : Un tourbillon de bonhommes bleus d’Equinoxe avec une sensation 3D. Oxygène 4 : Une planète bleue qui descend sur l’écran. Sur Souvenir de Chine, c’est le visuel de la pochette rouge qui est utilisé.

Pendant la partie de harpe laser de Rendez-vous 3, très applaudie, un grand damier rouge et noir qui se dilate donne une impression de relief étonnante.

Pour Chants magnétiques 2 et Calypso 3, des caméras disposées tout autour de la scène donnent une image noir et blanc des musiciens en train de se déchainer sur leurs clavier. Variation 3 permet à Jean Michel Jarre d’utiliser des lunettes équipées de mini-caméras.

La législation concernant les lasers ayant évoluée au cours de l’année, contrairement aux dates de mars et la tournée In-doors où les lasers descendaient dans le public jusqu’à hauteur des yeux, à l’automne, les lasers se content de survoler le public. Certains fans le regretteront.

À l’origine, la tournée devait sortir en vidéo en 2010, mais cette publication fut repoussée.

La captation se fait avec des caméras 3D du même type que celles que James Cameron a utilisé pour Avatar. Il est question un moment d’une sortie au cinéma de cette captation, mais c’est à la télévision sur une chaîne HD de Direct Star qu’on pourra profiter des images d’extraits du concert en 3D à l’occasion d’un reportage réalisé par Joachim Garraud avec sa société Zemixx 3D.


:: Concert de Londres ::

Pour sa prestation à Londres en octobre, Jean Michel Jarre a fait savoir au travers de petites vidéos sur son site officiel que le concert serait retransmis en direct sur Internet via le site Ustream. Le projet global, baptisé, 10-10-10, comprend également une partie merchandising avec des t-shirts spécifiques. Pendant la diffusion normale du concert, sur Internet, des images du monde de la science-fiction sont diffusées telles des images subliminales. Ce concert particulier aura un grand retentissement médiatique dans la blogosphère avec comme toujours, partisans et détracteurs de l’artiste.


:: Communion avec les fans ::

Pour cette tournée, toutes les places sont des places assises, le fait qu’il n’y ait pas de fosse frustre une partie des fans qui a maille à partir avec les vigiles chargés de les faire se rasseoir quand leur excitation empêche de rester assis. Cette situation semble embarrassé Jean Michel, qui lui au contraire encourage les gens à se lever.

Cela n’empêche pas tout le public de communier dans Rendez-vous IV, qui est le morceau où tout le public se lève. Le succès de ce morceau incite d’ailleurs Jean Michel à la fin de la tournée à le jouer une deuxième fois en rappel. Dans certains concerts, le public est debout dès Oxygène 4 jusqu’à la fin (voir track-list plus bas) voire dès chants Magnétiques 2 sur la fin de la tournée.

Jean Michel aura rarement été aussi disponible pour ses fans. À Rouen, Jean Michel prend le micro pour remercier Aerozone dont les représentants mettent l’ambiance dans les premiers rangs. Après la plupart des concerts, Jean Michel et ses musiciens prennent le temps de descendre de son bus pour venir dédicacer des programmes ou des objets de collections auprès des fans.

En ce qui concerne Facebook, Jean Michel aura utilisé cet outil de communication pour que les internautes puissent suivre la tournée (les voyages) et les concerts en direct (par des photos postées en live).

:: Concerts en extérieur (Thessalonique, Istanbul, Saint Jacques de Compostelle, Oslo, Beyrouth) ::

Plusieurs concerts en extérieur sont organisés dans la tournée mais la track-list est inchangée par rapport aux concerts en salle. Deux concerts dans un nouveau quartier de Beyrouth sont programmés et déprogrammés, pour finalement n’en avoir qu’un seul le 18 septembre. ce concert, comme celui de Thessalonique, utilise des éléments naturels (comme des arbres) pour projeter les images géantes.

Un concert dans le cadre du festival espagnol Xacebeo de juillet permet à Jean Michel de décrocher le haut de l’affiche au-dessus de Mark Knopfler, Ben Harper, Diana Krall et Morcheeba, notamment. Jean Michel installe ses synthés devant la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Ce concert gratuit voit la place vite remplie. Pour consoler les malchanceux qui n’ont pas pu être au pied de l’église, un écran géant est installé à proximité. Comble de frustrations pour eux, une panne technique avant la diffusion les privent de cette diffusion. Le s habitants de la région de Galice ont tout de même la possibilité de suivre en différé le concert sur la chaîne locale. Celle-ci est quelque peu gâchée par une réalisation qui donne le mal de mer.

À 22 heures 30, la cathédrale prend des couleurs vives. Jean Michel, chemise à paillettes collé à la peau, enflamme le public de Galice. Tandis que des feux d’artifices sont envoyés en l’air, le musicien fait l’acrobate au sommet de l’escalier majestueux qui mène au porche de la Cathédrale, donnant parfois l’impression de marcher au dessus du vide !

En août, Jean Michel participe au festival de musique électronique Festningen à Oslo, où il succède sur scène aux norvégiens de Röyksopp. Devant un public jeune et chauffé à blanc, l’équipe propose un spectacle de toute beauté comprenant un feu d’artifice massif, le plus dense jamais déployé dans ce pays.


:: Jérôme Gueguen et l’évolution de la track-list ::

Entre les deux manches de la tournée française (la deuxième étant annoncée en direct à la télévision lors du journal de France 3) on constate le remplacement de Dominique Perrier par son ami Jérôme Gueguen. Dominique a des problèmes familiaux et enseigne à son ami toutes ses partitions en un temps record.

La track-list évoluera également au fil de la tournée, avec la disparition d’Oxygène 1 en ouverture du concert, qui laisse Oxygène 2 donner le ton des concerts de l’automne. Oxygène 4 et Oxygène 12 seront intervertis à la fin de la tournée française. Pour la seconde partie de la tournée, un fil mélodique est rajouté pour ne pas couper les différents morceaux. La musique se déroule alors comme une succession de tableaux musicaux, et cela donne une souplesse au concert.

:: Mot de conclusion ::

La tournée se termine à Pau où un certain nombre de fans dévoilent une banderole en hommage aux quatre musiciens. Malgré l’absence des nouveaux morceaux promis, les fans auront obtenu une vraie proximité avec le musicien, qui reste fidèle à son style tout en expérimentant beaucoup chaque soir sur scène.

:: Track-list type de la tournée ::

  1. Oxygene 1 (disparaitra dans la deuxième partie de la tournée)
  2. Oxygene 2
  3. Les chants magnétiques 1
  4. Equinoxe 7 (Modifié)
  5. Equinoxe 5
  6. Rendez Vous 3
  7. Les chants magnétiques 2
  8. Souvenir de Chine
  9. Oxygene 5
  10. Variation 3
  11. Theremin Piece (Inédit)
  12. Equinoxe 4
  13. Statistics Adagio (Morceau inédit)
  14. Revolution industrielle 2
  15. Rendez Vous 2
  16. Rendez Vous 4
  17. Chronologie 6
  18. Chronologie 2
  19. Oxygene 4
  20. Oxygene 12 (Interverti avec Oxygène 4 en fin de tournée)
  21. Calypso 3 (Fin De Siècle)
  22. Rendez-vous 4 – Reprise (à la fin de la tournée)

 

Pour commenter cet article, rendez-vous sur le forum Aerozone.

Texte par Jeanbatman – Relecture : Zoolook1980 / Photos par Yann – Sabine Buchmann – Ouest France.

 

Nombre de consultations de cet article : 470