Lord_1

David Lord (1984)

David Lord est un compositeur, un producteur, un arrangeur et un ingénieur du son britannique, diplômé de la London Royal Academy of Music où il a étudié la composition classique. Il passe plusieurs années à composer pour le London Symphony Orchestra, Julian Bream, et Janet Baker, puis produit pour la BBC des programmes musicaux destinés aux enfants. Il quitte ensuite Londres pour Bath où il enseigne à l’Université. Il fonde le label Crescent Records spécialisé dans la musique folk.

A la fin des années 70, il développe un intérêt pour la musique pop et crée les Crescent Studios à Bath. Parmi ses premiers clients, The Korgis, dont le tube “Everybody’s got to learn sometime” (1980) fera le tour du monde. Peter Hammil y prend aussi ses quartiers.

En 1980, un certain Peter Gabriel frappe à la porte pour remixer les maxi 45T “Biko” et “I don’t remember”. Suit une fructueuse collaboration, dont le point d’orgue est le 4ème album (1982) du chanteur, produit par le tandem, qui expérimente très loin le premier Fairlight CMI disponible en Grande Bretagne. C’est tout naturellement que Jean-Michel Jarre le recrute pour mixer l’album “Zoolook”, lui aussi construit autour du fameux échantillonneur australien. Après une tentative avortée aux Studio Trident de Londres, le mixage est finalement repris à Croissy.

Suivront quelques collaborations prestigieuses comme Tears for Fears (1983), XTC (1984), Echo And The Bunnymen (1984), IceHouse (1986, 1987), The Stranglers (1986)…

A la fin des années 80, Lord doit fermer Crescent Studios. Lassé aussi du stress causé par les grosses productions, il se consacre alors surtout à des projets plus confidentiels pour la radio et la TV dans son studio désormais privé et rebaptisé Terra Incognita. Il accepte occasionnellement d’arranger ou de mixer les albums de pointures comme Tori Amos (1992), The Pretenders (1994), Goldfrapp (2000).

Site officiel : http://www.dlord.co.uk/

::Participations aux albums::

  • 1984 – Zoolook

Article rédigé par Jérôme.

Nombre de consultations de cet article : 389