EMS Vocoder 2000-korg-vc10 Roland VP550

EMS Vocoder 2000 / Korg VC10 / Roland VP550

EMS Vocoder 2000Un vocoder (contraction de “voice coder”) est un appareil électronique qui permet de donner à la voix une texture synthétique. Le principe du “codage” de la voix humaine est ancien, puisque le téléphone fonctionne de cette façon : la voix est “transformée” en pulsions électriques qui sont acheminées au final vers un haut parleur qui “retransforme” le courant en son (en simplifiant beaucoup). Le principe du vocoder est de moduler le signal électrique en lui appliquant les caractéristiques d’un autre son. On parle donc d’un “porteur” (la source à moduler) et du “modulateur” (la source qui module).

L’exemple le plus connu de l’utilisation du vocoder est de donner à la voix humaine une texture électronique, d’obtenir une voix dite “de robot”. Et, dans ce domaine, les grands spécialistes de la chose furent (et sont toujours) le groupe teuton Kraftwerk. Ecoutez des titres comme “Autobahn”, “Trans Europe Express”, “Radioactivity” ou “Man Machine” pour entendre ce genre de traitement. D’autres groupes ont utilisé le vocoder :
– Electric Light Orchestra, sur “Mister Blue Sky” (qui d’ailleurs sert de musique de pub pour une compagnie de téléphonie)
– Earth, Wind & Fire sur “Let’s groove”.
– Laurie Anderson sur “O Superman”
– Daft Punk entre autres sur “Around the world”, “One more time”, “Faster, stronger” ou “Robot rock”.
Air
– The Chemical Brothers
… et plein d’autres.

Le fabricants de Vocoder sont peu nombreux. A leur décharge, il faut bien dire que ce genre d’instruments n’est pas ce qui se vend le plus. Néanmoins, de temps à autre, un constructeur lance un modèle. Voici les trois modèles recensés à ce jour et qui ont été utilisés par Jean-Michel Jarre depuis “Oxygène” et jusqu’à “Téo & Téa“.


EMS Vocoder 2000
Conçu par Tim Orr, commercialisé en 1977 par les anglais de Electronic Music Studio. Les vocoders EMS sont considérés comme étant des Rolls. Le model 2000 est l’entrée de la gamme : il permet d’agir sur le son sur 16 bandes, c’est à dire sur 16 fréquences. Le son “vocodé” est parfaitement intelligible, grâce à une excellente distinction des voyelles et des consonnes. JMJ l’a utilisé pour “Equinoxe” et “Zoolook“.


Korg VC-10
Le VC-10 est le premier vocoder grand public. Pour tirer les prix vers le bas, Korg a rogné sur le design (le clavier est le même que celui des synthétiseurs MS10 / MS20 de 1978) et sur l’électronique. Du coup, même si on a droit à un micro intégré, le signal qui ressort de l’engin est peu intelligible. JMJ l’a utilisé pour “Les Chants Magnétiques” (la partie “chantée” de la “Partie 4”).


Roland VP550
Roland a commercialisé deux machines très atypiques dans le domaine des vocoders : les VP330 et VP550. Presque 20 ans séparent ces deux machines, mais la philosophie est la même. Ces claviers proposent, en plus de la section “vocoder” des sons de cordes et des voix synthétiques. Le résultat est excellent. Le VP330 a été utilisé par Laurie Anderson sur “O Superman”. Quant au VP550, qui inclut de magnifiques sons de voix humaines, il a été utilisé par JMJ sur “Téo & Téa” et pour le titre “Close your eyes” avec Air.

Nombre de consultations de cet article : 515