Orgue de barbarie

Orgue de barbarie

Orgue de barbarieJean Michel Jarre a utilisé cet instrument des rues dans nombre de ses concerts pour interpréter plusieurs titres uniquement avec des cartons perforés. Le titre le plus souvent joué est une reprise d’Equinoxe 8, Band in the rain (L’orchestre sous la pluie). Jarra a également joué un ensemble de morceaux dans le cadre d’une émission “gag” initulé Jarre unplugged.

L’orgue de Barbarie est un instrument de musique mécanique à vent classé dans les orgues. Il fait partie des « automatophones », terme qui englobe tous les instruments destinés à produire de la musique par des procédés mécaniques.

Il existe sous une grande variété de formes, des plus petits que l’on peut porter en bandoulière comme l’orgue de Barbarie portatif, attribut traditionnel des chanteurs de rue et de l’Armée du salut pour prêcher dans les rues au début du xxe siècle, aux plus grands appelés Limonaires qui sont fixes et affectés à des salles de bal, des cafés, mais parfois aussi des églises. Et une large gamme intermédiaire d’orgues mobiles, portés sur des charrettes ou attelés à des voitures, jusqu’aux orgues qui accompagnaient traditionnellement les manèges forains. Les qualités musicales, l’étendue des registres, sont naturellement très variables.

:: Origine du nom ::
L’appellation « orgue de Barbarie » viendrait de sa sonorité, moins noble que celle des orgues d’église, ou de l’origine exotique des joueurs de rue : les joueurs du XVIIe et XVIIIe siècles « baragouinaient un français approximatif. »
D’autres hypothèses plus ou moins fantaisistes ont été avancées :
déformation d’« orgue de Barberi », du nom d’un fabricant italien de Modène, Giovanni Barberi (début du xviiie siècle), explication répandue mais fausse;
Orgue de « John Burberry », inventeur anglais imaginaire.
Le nom « orgue » est masculin au singulier, et au pluriel, lorsqu’il désigne plusieurs instruments distincts. Il peut être utilisé au féminin pluriel lorsqu’il s’agit d’un seul instrument. Exemple : « les grands orgues » de France (plusieurs instruments), « le grand orgue de Notre-Dame », ou « les grandes orgues de Notre-Dame » (un seul instrument).

Article rédigé par jeanbatman et Wikipedia.

Nombre de consultations de cet article : 370