Komuro_1

Tetsuya “TK” Komuro (1998-2001)

Tetsuya Komuro, alias “TK”, a dominé l’industrie du disque dans les années 80 et 90 au Japon. Il est né en 1958 et connaît son premier tube en 1986 avec la chanson de Misato Watanabe “My révolution“. Au travers de ses productions pour d’autres stars nippones et de ses compositions, son style pop très accrocheur a su séduire un large public, à la fois au Japon et à Taïwan, faisant de lui le plus gros vendeur de disques d’Asie, avec à titre d’exemple 170 millions de disques vendus en tant que producteur rien qu’au Japon.

Il passe par toute une série de groupes, dont le premier est TM Network en 1984. Celui-ci durera jusqu’à 1994. Cela n’empêche pas d’avoir des éphémères collaborations, comme le duo V2 en 1991 avec le membre du groupe X Japan, Yoshiki. La diversification fait partie de la stratégie de Komuro, puisqu’il met sur pieds la première boite de nuit au Japon, Velfarre, près de Tokyo.

Komuro créé son propre label, Orumok Records, en 1995, dont tous les poulains squatteront le sommet des charts japonais. Cette année-là, il participe au premier groupe “dance” japonais, appelé TRF (TK Rave Factory), où il officie avec un DJ et un groupe de danseuses. Puis il fonde le groupe Globe en 1996, qui sera certainement son plus grand succès, jouant à guichets fermés dans les plus grands stades du pays. Komuro épouse la chanteuse du groupe, Yamada Keiko, et affiche avec elle un train de vie effréné, jusqu’à ce que le couple se sépare. En 1998, il forme le groupe True Kiss Destination avec la chanteuse Asami, qu’il épousera en 2001. Une nouvelle maison de production, True Kiss Inc., est lancée dans la foulée. Il se remariera par la suite avec Keiko Yamada.

Komuro travaille également pour le cinéma (Elmer et le dragon, divers films japonais) ou les dessins animés (générique de Nicky Larson).

Komuro2

En 1998, Jean Michel Jarre collabore avec lui. Ils co-produisent le mini-album “Together now“, dans le cadre de la Coupe du monde de football 1998. Komuro réalise un remix d’Oxygène 13 qui figure sur l’album Odyssey through O2, puis participera à plusieurs concerts à ses côtés. Le premier a lieu sur le Champ de Mars en 1998, puis les deux fois suivantes au Japon, notamment pour le nouvel an 2001. Un groupe associant le deux hommes et baptisé The Vizitors, est un temps envisagé, mais le projet n’ira pas plus loin.

JMJ : “Je pense que Tetsuya Komuro alias “TK” est l’un des représentants les plus uniques et les plus diversifiés des musiciens d’aujourd’hui. Il est le musicien du Japon d’aujourd’hui. Mélange de modernité avec de l’émotion et d’avant-garde avec des mélodies, il crée de merveilleuses harmonies.”

En 1999, TM Network est reformé. Le succès de l’artiste commence à décliner au tournant des années 2000. En plus de deux divorces engendrant des frais colossaux, un imbroglio judiciaire qui le met en cause l’amène devant le tribunal qui le condamne pour escroquerie. Depuis, il est revenu sur scène et continue la composition pour d’autres.

::Participations aux albums::

  • 1998 – Oxygène through O2
  • 1998 – Together now (mini album)
  • 1998 – Paris Live “Electronic Night”

::Participations aux concerts::

  • 1998 – France Festival
  • 1998 – Nuit Electronique (Tour Eiffel)
  • 2001 – 2001 rendez-vous in Space (Okinawa)

Nombre de consultations de cet article : 376