Lag_1

Lag (1988-1991)

Dans les années 70, le Toulousain Michel Chavarria chante et joue de la guitare électrique dans un groupe de rock. En 1978, il s’associe avec un copain de fac violoniste formé à la lutherie pour créer un atelier de réparation d’instruments à cordes, rue de Laganne, dans l’ancien atelier de son grand-père tapissier.

Petit à petit germe l’idée de dessiner et créer des guitares électriques. Aidé par trois amis, Chavarria fonde en 1982 la société «Lag», diminutif du nom de la rue qui l’abrite. La petite entreprise, qui a misé sur la qualité et la collaboration avec les musiciens, se développe.

Dans le milieu des années 80, Lag élabore des capteurs MIDI photosensibles en coopération avec des chercheurs de la région. Cela donne le “LUM”, qui est présenté au Salon de la Musique de Paris en 1987. Jean-Michel Jarre, qui visite le stand de la société, l’achète immédiatement. Le secteur recherche et développement appelé Innov’art est créé.

Deux mois avant les concerts des Docklands, le compositeur passe commande à Lag de trois claviers spéciaux alliant ergonomie, innovation technologique et design : un grand clavier circulaire (qui sera plus tard affublé de voyants qui s’allument à la pression des touches) et deux portables, dont l’un est baptisé “Insecte” du fait de son aspect évocateur.

“Pour son concert des Docklands, à Londres, nous avons entièrement conçu et fabriqué tous les claviers qu’il a utilisés, mais cette collaboration se faisait dans une optique de long terme, pour aller dans le sens de nouvelles formes d’expression au niveau des capteurs. (…) L’insecte, le clavier circulaire, ou le grand clavier central ont été fabriqués pour une demande spécifique liée à un concert qui avait une idéologie fondée sur la révolution industrielle, mais aussi pour avoir d’autres applications car l’idée en cours est de transformer ces créations (ou du moins les idées qu’elles contiennent) en produits commercialisables.”

La coopération entre les luthiers et le musicien pour la création d’autres claviers de concerts se poursuit jusqu’en 1991, en même temps que mûrissent des projets parallèles, notamment la conception d’un “keytar” destiné au grand pubic. De ces travaux, naît à la fin des années 90 l’instrument Le Key, clavier portable à structure en bois.

Site officiel : http://www.lagguitars.com

Pour en savoir plus, lisez l’article détaillé sur les claviers portables de l’Aerozone-mag.

::Participations aux concerts::

  • 1988 – Destination Docklands (Londres)
  • 1990 – Paris La Défense

Nombre de consultations de cet article : 967