JMJ à l'ouverture du festival Lumière de Lyon

Dans le cadre du Festival Lumière de lyon, un hommage à Maurice Jarre par son fils Jean Michel

JMJ à l'ouverture du festival Lumière de LyonJean Michel Jarre est un habitué du festival cinématographique de Lyon depuis sa première édition en 2009. Après avoir participé le 14 octobre à la cérémonie d’ouverture de la cuvée 2013 sur scène parmi les autres invités, le musicien s’est prêté le lendemain à l’exercice d’une Master Class hommage à son père Maurice Jarre, le fameux compositeur de films aux 3 oscars dont les célèbres Lawrence d’Arabie et le Docteur Jivago.


C’était la première fois que Jean Michel Jarre évoquait longuement son père depuis la mort de celui-ci en 2009. «Faire l’hommage à Lyon cette année a du sens, puisque c’est notre ville».

Au cours de cet entretien, lors duquel les souvenirs se bousculent, le fils a rappelé le parcours du père, ses rencontres importantes avec Jean Villars, créateur du festival d’Avignon, et avec David Lean, qui lui ouvrit les portes d’Hollywood.

Il a évoqué son absence, ses parents ont divorcé quand il était enfant, mais aussi une certaine influence, au moins génétique, sinon liée à des souvenirs d’enfance. «Sa musique de scène m’a beaucoup marqué quand j’étais très petit. Le premier spectacle que j’ai vu était en plein air pour le premier festival d’Avignon». Les deux hommes ont cependant vécu des parcours artistiques séparés. Ils se sont également peu croisés publiquement, sinon en 1995 pour la remise d’une Victoire de la musique d’honneur à Maurice par Jean-Michel.

Il est aussi revenu sur son choix délibéré de ne pas empiéter sur «le territoire du père», mais sur son nouveau désir de composer lui aussi pour le cinéma. Il a enfin exprimé son «envie de faire un hommage musical, comme reprendre un thème ou une oeuvre» de son père.

Nombre de consultations de cet article : 269