JMJExpliqueEquinoxeInifinity

Jean-Michel Jarre explique “Equinoxe Infinity” titre par titre

Tout au long des dernières semaines, dans le cadre d’une campagne orchestrée sur les réseaux sociaux, Jean-Michel Jarre a décrit chacun des titres de son dernier album Equinoxe Infinity sorti le 16 novembre.
Par ailleurs, chacun de ses propos a été illustré par une variation colorée du visuel du coffret Infinity Project.
Nous proposons de regrouper ici ces différents éléments.

::The Watchers (Movement 1)::

‘The Watchers’ est l’ouverture de l’album. Le morceau symbolise ces créatures qui peuvent sembler familières à certaines personnes. Ils nous regardaient depuis la pochette du premier album Equinoxe. Dans ce mouvement du nouvel album, ils réapparaissent et nous ne savons toujours pas de quoi ils parlent. Maintenant, ils se lèvent à nouveau et nous découvrons qu’ils peuvent être d’un passé très ancien, humide et venteux… Mais ils sont aussi intemporels et nous pouvons sentir qu’ils pourraient encore être ici après notre départ. Le morceau ressemble à la première scène d’un film dont on ne sait toujours pas comment il va se terminer.

::Flying Totems (Movement 2)::

«Flying totems» est lié d’une certaine manière à ce que nous appelons les “crop circles”, ces signes mystérieux découverts en Amérique du Sud et ailleurs sur la Terre ou sous l’eau, ces très, très grands dessins dans des champs ou au fond de l’océan que l’on ne peut voir que d’en haut. De toute évidence, personne n’a jamais vraiment été capable de savoir si tous ces signes étaient réellement faits par des êtres humains. Les “Watchers” pourraient venir de l’espace et être liés à ces signes. Les Watchers de la première pochette ressemblent presque aux statues de l’île de Pâques. Ils ressemblent à des totems que les gens pourraient réellement adorer. Mais ils pourraient aussi venir de l’espace. Ainsi, à un moment de leur existence, ils auraient pu être des «totems volants».

::Robots Don’t Cry (Movement 3)::

J’aime les oxymores, composés de deux mots opposés, de deux sentiments opposés. Ce morceau est un miroir de cela. J’ai beaucoup utilisé le Mellotron dans ce titre, un instrument tellement génial, un dispositif mécanique mais avec une qualité VR humaine qui sonne comme des vestiges audio du passé. J’ai enregistré ce morceau en une seule fois, j’ai tout fait – la mélodie et la piste rythmique – en une fois. J’aime l’idée que la technologie puisse générer des émotions, même si la technologie n’est pas liée à la notion selon laquelle elle peut réellement générer des émotions. Les robots ou l’intelligence artificielle ne sont que des machines sans émotions contradictoires jusqu’à présent. Ils pourraient ne pas être capables de travailler aussi efficacement s’ils avaient des émotions. Mais qui sait si, un jour peut-être, les robots vont éprouver de la nostalgie.

::All That You Leave Behind (Movement 4)::

Nous savons tous que tout être humain pense souvent à ce qu’il va laisser derrière lui, lorsqu’il sera parti. Selon l’auditeur, cela peut avoir une signification différente. Que reste-t-il de nous ? Des enfants, des objets, des inventions, des erreurs, des rêves, du chaos, des idées …? Aussi, laisserons-nous derrière nous une planète propre, verte et bleue, comme sur la couverture 1 d’Equinoxe Infinity ou un enfer pollué créé par nous, comme ce fumeur en costume sur la couverture 2 d’Equinoxe Infinity? Que va-t-on laisser pour le futur du 21ème siècle ? Les idées et les actes ont une résonance d’une génération à l’autre. Les créatures centrales de ce projet, les Watchers, observent peut-être simplement l’avenir que nous construisons.

::If the Wind Could Speak (Movement 5)::

La technologie et la musique électronique peuvent véhiculer beaucoup de romantisme et d’éléments poétiques. La différence entre les chansons avec paroles et la musique instrumentale, c’est que la musique instrumentale s’invite réellement dans l’esprit de l’auditeur, car elle ne vous raconte pas une histoire spécifique. L’auditeur peut imaginer sa propre histoire, son propre film dans sa tête lorsqu’il écoute de la musique instrumentale. La créativité de l’auditeur est la bienvenue. Dans ce mouvement de l’album, la musique est portée par le vent qui voyage au travers de sons aquatiques chaotiques sur un chemin imaginaire de gauche à droite. D’où vient-il et où va-t-il ? Si le vent pouvait parler.

::Infinity (Movement 6)::

Avec Infinity, je voulais créer un pont, une connexion avec le premier album «Equinoxe» avec un morceau de musique plutôt joyeux, tout comme l’était «Equinoxe Part 5». C’est facile de faire noir, et j’ai toujours pensé qu’il était plus difficile de créer une musique joyeuse qui avait un certain cachet…

::Machines are Learning (Movement 7)::

Les machines nous observent et apprennent des informations aléatoires sur nous, êtres humains, restes de notre histoire, de notre technologie obsolète, de notre langage et de nos rêves … Dans quel but ? Nous ne savons pas encore.

::The Opening (Movement 8)::

J’ai d’abord composé ce morceau pour cet album avant de le jouer au Festival Coachella à l’été 2018 : je pensais que ce morceau serait un titre d’ouverture formidable pour ma participation à des festivals et pour ma tournée aux États-Unis. En fait, cela m’a amené à travailler sur la version en direct avant d’enregistrer la version en studio avec une approche différente. Donc, les deux morceaux sont liés, mais ils ne sont pas exactement les mêmes. Pour l’album studio, je suis revenu à mon idée initiale, qui est une sorte de momentum où une énorme porte s’ouvre sur quelque chose d’autre : des observateurs ouvrant des portes sur des territoires vierges, l’avenir étant un territoire vierge pour nous. “The Opening” n’était pas censé être l’ouverture de l’album, mais plutôt un passage vers une étape suivante.

::Don’t Look Back (Movement 9)::

J’ai commencé ce morceau avec une idée assez simple. J’avais en tête l’image de voyager sur une route sans fin. Ce voyage pourrait durer toute une vie. Cela évoque également l’idée simple de pouvoir laisser le passé derrière soi afin de construire l’avenir, après avoir tiré les leçons du passé. Une fois que vous avez acquis des connaissances du passé, vous pouvez regarder vers l’avenir, vous n’avez pas besoin de regarder en arrière.

::Equinoxe Infinity (Movement 10)::

Lorsque j’ai reçu la médaille Stephen-Hawking l’année dernière, le professeur Hawking m’a confié qu’il pensait que le moment viendrait où nous devrons quitter la Terre pour une autre planète si nous voulons survivre. J’aime l’idée que nous devenions des gitans du temps et de l’espace et que nous nous déplacions ailleurs pour pouvoir survivre, laissant quelques informations audio derrière nous pour trouver un endroit où vivre des nuits et des jours meilleurs et pour trouver l’Equinoxe Infinity.

Nombre de consultations de cet article : 445