DiscoOxygene_1b

La discographie d’Oxygène : albums et singles, pays et supports

Quand Jean-Michel Jarre revient chez Dreyfus fin 1976 avec, sous son bras, les bandes de son album “Oxygène“, l’éditeur le fait presser sur son label Disques Motors sur plusieurs supports : 33T ou LP (numéro de catalogue 2933 207), cassette ou MC (3222 215), et, curiosité, cartouche 8 titres (3819 201). Ce format cartouche, populaire en Amérique du Nord, ne fera pas long feu en Europe. “Oxygène” sera d’ailleurs le seul album de Jarre publié sur ce média en France. Quelques rares copies du 33T sur vinyle orange auraient aussi été pressées. La distribution pour le marché hexagonal est assurée par Polydor dont le code “POL350“ remplace bientôt le code prix “(Y)“ sur la pochette d’une réédition vinyle.

Pour le marché international, la maison de disques Dreyfus vend la licence de l’album au prestigieux label Polydor, un partenariat qui tiendra jusqu’en 1993 ! Ainsi, le 33T, le format le plus populaire de l’époque, a été publié dans plus d’une trentaine de pays sur les cinq continents, avec parfois des pressages de pays aussi improbables que le Guatemala ou la Rhodésie (l’actuel Zimbabwe) ! On notera par contre le faible nombre de supports promotionnels (par rapport à l’album suivant “Equinoxe” notamment) qui reflète bien que le succès d'”Oxygène” n’est pas lié à la publicité qui en a été faite mais bien au bouche-à-oreille.

Un single 45T avec les parties 4 et 6 est commercialisé d’abord en France avec la même fameuse pochette que l’album, puis, avec une autre illustration de Michel Granger créée pour l’émission de radio “Basket” de Jean-Loup Lafont dont la musique de Jarre est devenue le générique (une version de cette pochette porte d’ailleurs une faute de frappe “Laffont”). A l’étranger, le 45T sort aussi dans plusieurs pays européens et américains avec une grande variété de pochettes différentes. Quelques pays publient même des versions promotionnelles, dont un vinyle bleu en Afrique du Sud et un maxi 45T aux USA. Preuve du statut de hit mondial de ce morceau, les singles sont sortis dans une quinzaine de pays, dont certains n’ont sorti aucun autre single de Jarre que cet “Oxygène IV” (comme la Yougoslavie, le Chili, le Kenya, le Zimbabwe…).

Un second 45T avec les parties 2 et 6 est publié peu après en France, avec 3 versions de pochettes, dont une avec la mention racoleuse “n°1 en Angleterre”, ainsi que dans quelques pays étrangers dont l’Australie qui sortira une réédition avec une pochette collector pour le film “Gallipoli” dont la bande son emprunte “Oxygène II”.

Face au succès, l’album fait rapidement l’objet de nombreuses rééditions sur tous les types de supports. En France, l’album est re-pressé très tôt plusieurs fois et en particulier à chaque changement de distributeur de Dreyfus :
CBS en 1979 : numéros de catalogue “MTO 77000“ pour le 33T, et “MTO 40-77000“ pour la cassette, et codes de distribution CB xxx,
– puis PolyGram (né de la fusion de Polydor et Phonogram) en 1985 : numéros “MLP 1000” (LP), “DCO 1000” (CD), “MMC 1000” (MC) et codes PY xxx, puis, vers 1987, numéros “824 746” (plus un chiffre pour identifier le support : “-1” = LP, “-2” = CD, “-4” = MC),
– enfin Sony Music en 1993 (numéros “FDM 36140” et codes CB xxx ).

A l’étranger, Polydor réédite aussi l’album dans certains pays (Royaume Uni, Allemagne, Etats Unis, Canada, Mexique, etc.) notamment sur vinyles avec les macarons rouge et bleu du milieu des années 80. A partir de la fin de cette décennie, mondialisation et fusion des maisons de disques oblige, la plupart des pays européens ne fabriquent plus localement leurs supports mais importent ceux dont la fabrication est centralisée en Allemagne ou en Autriche en fonction des fabricants choisis.

A partir de 1993, Francis Dreyfus Music (FDM) commercialise les albums réédités (CD et cassettes) portant label Disques Dreyfus (Oxygène a le numéro FDM 36140) aux USA et au Canada via le distributeur Koch International. En 1997, Dreyfus signe un accord avec Sony Music pour rééditer les albums de Jarre pour une distribution mondiale sur le label Epic en remplacement de Polydor qui lâche FDM en 1994. Ce nouveau partenariat permet la publication du CD dans de nouveaux pays comme le Mexique ou l’Afrique du sud.

Dès 1979, le verso des pochettes des rééditions internationales et françaises voient la photo arty de David Bailey remplacée par le cliché plus conventionnel de Charlotte Rampling, qui vient de devenir Mme Jean-Michel Jarre. Puis, en 1983, Disques Motors change de logo et opte pour un rond vert qui habillera désormais les pochettes et les macarons des rééditions d'”Oxygène”. Certaines nouvelles informations apparaissent aussi sur les supports au cours du temps, comme le code barre, qui figure sur la discographie française de Jarre à partir de 1985, et le label code, “LC 9804” étant celui attribué à Disques Dreyfus pour le marché français à partir de 1993.

Par ailleurs, les supports ré édités suivent la tendance du marché qui soit en délaisse certains devenus obsolètes, soit en promeut certains autres plus innovants. Si la cartouche 8 titres disparait des catalogues dès la fin des années 70, la cassette audio résistera jusqu’au début des années 2000. Parallèlement, dès 1982-1983, Jarre s’offre le luxe d’être parmi les premiers artistes français à voir sa discographie, dont “Oxygène”, pressée sur compact disc (CD), cette invention conjointe de Philips et Sony dont les premiers exemplaires commercialisés ont été produits en août 1982 en Allemagne. Dès 1985, les rééditions CD françaises d'”Oxygène” sortent sur le label “Disques Dreyfus”, autre label de FDM créé en 1978. Après l’avènement du CD, la nouvelle innovation sera le Minidisc, lancé par Sony en 1992, qui ne connaîtra qu’un succès limité en Occident suite à l’arrivée des fichiers MP3. D’ailleurs, “Oxygène” sera le seul album de Jarre sorti sur Minidisc en France.

“Oxygène” a aussi fait l’objet de plusieurs éditions spéciales à l’étranger, autant de rappels de son succès mondial. Des versions particulières de cet album ont été conçues par des magasins spécialisés comme HMV (équivalent de la FNAC) au Royaume Uni ou Circulo de Lectores (équivalent de France Loisirs) en Espagne. La société Dräger, spécialisée dans les appareils d’assistance respiratoire, éditera en 1985 une version de l’album sur vinyle blanc, avec deux versions de pochettes, pour le distribuer à ses clients allemands. Par ailleurs, l’album a été sélectionné dans les années 90 par des labels spécialisés dans la ré édition d’albums classiques pour être ressorti sur des formats offrant une qualité audio supérieure, comme Simply Vinyl au Royaume Uni et Mobile Fidelity Sound Lab (collection “Original Master Recording”) aux Etats Unis. Enfin, Sony Music l’a choisi en 1999 pour figurer dans sa collection CD “Millenium Edition”.

En France, une collection de 12 CD, dont “Oxygène”, sont remasterisés en 1992 et commercialisés dans un boitier blanc marqué en lettres dorées “Jarre – digitally remastered” avec un livret dont la couverture est, elle aussi, bordée d’une dorure.

Depuis mai 2012, suite au décès de Francis Dreyfus, FDM, qui était l’une des dernières maisons de disques françaises indépendantes, est devenue la propriété de la jeune “major” allemande BMG Rights Management, qui détient depuis ses labels et son catalogue, dont l’album “Oxygène”. En octobre 2013, Jean-Michel Jarre a signé une licence discographique avec Sony Music Entertainment Germany pour la sortie de ses futurs albums et la réédition de ses anciens (voir notre news). C’est dans ce cadre qu'”Oxygène” est ressorti sur CD en 2014 et sur vinyl en 2015 pour tout le marché européen.

Voici donc la discographie exhaustive des supports physiques officiels (hors coffrets) de l’album “Oxygène” et de ses singles, en France et sur les cinq continents depuis 1976, date à laquelle l’album est sorti dans l’Hexagone.


::Album “Oxygène”::


France :

En France, tous les supports ont été publiés par le label Disques Motors (de Francis Dreyfus Music), sauf la plupart des CDs qui sont sortis sur le label Disques Dreyfus (de FDM).

Depuis 2014, les ré éditions distribuées en France sont les mêmes que celles des autres pays européens.

33T / LP :

Label Disques Motors.

Editions originales :
2933 207 (1976, photo David Bailey, distributeur Polydor, plusieurs éditions)

Ré éditions :
MTO 77000 (1979, photo Charlotte Rampling, distributeur CBS, plusieurs éditions)
MLP 1000 (1985, photo Charlotte Rampling, distributeur PolyGram, plusieurs éditions)
824 746-1 (1987, photo Charlotte Rampling, distributeur PolyGram)
FDM 46050 36140 1 (2011, photo David Bailey, distributeur Sony Music)


Oxygène : les principales versions du verso des pochettes des 33T français

Editions spéciales :
2933 207 édition vinyle orange (1976, photo David Bailey, distributeur Polydor)

Cassette :

Label Disques Motors.

Editions originales :
3222 215 (1976, distributeur Polydor, plusieurs éditions)

Ré éditions :
MTO 40-77000 (1979, distributeur CBS, plusieurs éditions)
MMC 1000 (1985, distributeur PolyGram)
824 746-4 (1987, distributeur PolyGram)
FDM 36140-4 (1992, distributeur Sony Music)


Oxygène : les principales versions des cassettes françaises

CD :

Editions originales :
FDM CD-77000 (1983, disque bleu, label Disques Dreyfus, distributeur CBS, fabriqués en Allemagne)

Ré éditions :
MCO 1000 (1985, label Disques Motors, distributeur PolyGram)
824 746-2 (1989, label Disques Dreyfus, distributeur PolyGram)
FDM 36140-2 (1992, label Disques Dreyfus, distributeur Sony Music, plusieurs éditions)


Oxygène : les principales versions du verso des boitiers des CDs français

Editions spéciales :
824 746-2 collection “digitally remastered” (1991, label Disques Dreyfus, distributeur PolyGram)


Oxygène : édition “digitally remastered” du CD français de 1991

Cartouche 8 titres :

3819 201 (1976, label Disques Motors, distributeur Polydor)


Oxygène : la cartouche 8 titres française

Minidisc :

FDM 36140-8 (1997, label Disques Dreyfus, distributeur Sony Music)


Oxygène : le Minidisc français


International :

A l’international, tous les supports ont été publiés par les labels Polydor (1977-1993), puis Epic (1997-2000), puis Sony Music (2004-aujourd’hui), et éventuellement Disques Dreyfus (Canada et Pologne dans les années 90).

Label Polydor (sauf mention).

33T / LP :

Editions originales (1977) :
2310 555 (Europe : Royaume Uni, Espagne, Grêce, Irlande, Italie, Portugal ; Amérique : Brésil, Canada, Colombie ; Océanie : Australie, Nouvelle Zélande ; Afrique : Afrique du sud, Zimbabwe)
2344 068 (Europe : Allemagne, Autriche, Pays Bas, RDA, Scandinavie ; Amérique : Guatemala ; Asie : Inde, Israël, Philippines, Singapour / Malaisie / Hong Kong)
2933207 (Turquie)
30.245 (Vénézuela)
5125 (Argentine)
LP 5715 (Yougoslavie)
LPR 16225 (Mexique)
MPF 1098 (Japon)
PD-1-6112 (Etats Unis)
PHLS/I 138 (Chili)
SEL-RG 782 (Corée du sud)


Oxygène : quelques pochettes des 33T étrangers

Promo (1977) :
27 646-9 (Allemagne, édition “Club sonderauflage”)
5125 (Argentine, texte promo sur macarons)
66772 (Autriche, édition “Club sonderauflage”)
LP 5715 (Yougoslavie, macarons blancs)
MPF1098 (Japon, macarons blancs)
PD-1-6112 (Etats Unis, macarons blancs)

Ré éditions :
422 827-885-1 Y-1 (Etats Unis, 198?)
800 015-1 (Espagne, 1991)
88843024681 (Europe, 2015, label Sony Music, fabriqués en Allemagne)
JAR 1 (Canada, 198?)
LP 5715 (Yougoslavie, pochette avec étoile dorée “Zlatna” ou étoile argentée “Srebrna”, 19??)
LPE 1195 (Mexique, 199?)
STARL 5456 (Afrique du sud, 1987)

Editions spéciales :
56655 édition “Circulo lectores” (Espagne, 1978)
76.44418-01-1 édition “Dräger” (Allemagne, 1985)
C 88 1-3 édition “HMV classic collection” (Royaume Uni, 1985)
JAR 1 édition “HMV classic collection” (Canada, 1985)
MFSL1-212 édition “Original Master Recording” (Etats Unis, 1994)
SVLP 072 / 487375-1 édition “Simply vinyl” (Royaume Uni, 1997)


Oxygène : quelques pochettes d’éditions promotionnelles ou spéciales des 33T étrangers

Cassette :

Editions originales (1977) :
3100 398 (Europe : Allemagne, Espagne, Italie, Pologne, Royaume Uni, Scandinavie ; Amérique : Brésil, Canada, Chili ; Asie : Israël, Singapour / Malaisie / Hong Kong, Thaïlande ; Océanie : Australie, Nouvelle Zélande)
67260 (Argentine)
8000 154 (Turquie)
CT-1-6112 (Etats Unis)
CPG5058 (Japon)
LK 57 310 (Yougoslavie)

Promo (1977) :
22 331-3 (Allemagne, édition “Club sonderauflage”)

Ré éditions :
185018 (Chili, 199?)
3100 398 (Pologne, 1995)
800 015-4 (Espagne, 1991)
827 885-4 Y-1 (Etats Unis, 198?)
EPC 487375 4 (Europe, 1997, label Epic, fabriquées aux Pays Bas ; Bulgarie, Russie, 1997, label Epic)
FDM-36140-4 (Canada, 1993 ; Pologne, 199? ; label Disques Dreyfus)
JAR4 1 (Canada, 198?)
MCE 1195 (Mexique, 199?)


Oxygène : quelques cassettes étrangères

CD :

Editions originales :
800 015-2 (Europe, 1982, fabriqués en Allemagne, plusieurs éditions)
P33P 50022 (Japon, 1985)

Ré éditions :
88843024682 (Europe, 2014, label Disques Dreyfus, fabriqués en Allemagne)
88843089342 (Russie, 2014, label Sony Music)
CDEPC5259K (Afrique du sud, 1997, label Epic)
CDMI 487375 (Mexique, 1997, label Epic)
CDINS 486491 (Mexique, 2000, label Epic)
EPC 487375-2 (Europe, 1997, label Epic, fabriqués en Autriche)
FDM 36140-2 (Canada, 1993, label Disques Dreyfus)
P28P20167 (Japon, 1988)

Editions spéciales :
C 88 1-3 édition “HMV classic collection” (Royaume Uni, 1987)
MILEN9 / 49522 12000 édition “Millennium Edition” (Royaume Uni, 1999)
UDCD 613 édition “Original master recording” (Etats Unis, 1994)

Cartouche 8 titres :

3801 383 (Royaume Uni, 1977)
8T-1-6112 (Canada, Etats Unis, 1977, plusieurs versions)


Oxygène : quelques cartouches 8 titres étrangères

Minidisc :

EPC 487375 8 (Europe, 1997, label Epic, fabriqués en Autriche)


Oxygène : le Minidisc étranger


::Single “Oxygène IV”::


France :

Editions originales (1976) :
2097 214 (pochette album)

Ré éditions (1977) :
2097 214 (Pochette “Basket”, 2 pochettes)


Oxygène IV : les versions de pochettes des 45T français


International :

Editions originales (1977) :
2001 721 (Europe : Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Royaume Uni, Portugal ; Amérique : Canada, Chili ; Océanie : Australie, Nouvelle Zélande ; Afrique : Kenya)
900 (Mexique)
PD 14425 (Etats Unis)
PS 491 (Afrique du sud, Zimbabwe)
S-54022 (Yougoslavie)


Oxygène IV : quelques pochettes des 45T étrangers


Promo (1977) :
28 14 071 (Espagne, pochette violette)
AS 5000 393 (Italie, macarons blancs)
DJ12 (Canada, macarons blancs)
PD 14425 (Etats Unis, macarons blancs)
PPS 491 (Afrique du sud, vinyle bleu)
PRO 026 (EP, Etats Unis, macarons blancs)
S/N 67 (Mexique, 2 pochettes)


Oxygène IV : quelques pochettes des 45T éditions promotionelles étrangères


Oxygène IV : le seul Maxi 45T (promo) du single est américain


::Single “Oxygène II”::


France :

Editions originales (1977) :
2097 227 (France, plusieurs pochettes)


Oxygène II : les trois versions de pochettes des 45T français


International :

Editions originales (1977) :
2001 765 (Europe : Allemagne, Autriche ; Océanie : Australie)

Promo (1977) :
0123 (Argentine, texte promo sur macarons)
2001 765 (Allemagne, texte promo sur macarons)
900 (Mexique, pochette Radio Capital)

Editions spéciales :
2001 765 édition “Gallipoli” (Australie, 1981)


Oxygène II : quelques pochettes des 45T étrangers


Lire aussi notre dossier Oxygène 40 ans

Dernière mise à jour le 10.07.2017

Nombre de consultations de cet article : 341