Rampling_1b

Charlotte Rampling (1976-1997)

Tessa Charlotte Rampling est née en Grande Bretagne le 5 février 1946 d’un père autoritaire, colonel de l’armée britannique, et d’une mère peintre. C’est lors d’un long séjour à Fontainebleau, où son père est posté, que Charlotte acquiert la maîtrise du français dans une école privée chrétienne. De cette éducation sévère, elle se forgera ce côté rebelle et provoquant, qui est sa marque de fabrique d’actrice.

Après quelques publicités et quelques défilés de mode, son regard félin et sa silhouette attirent bientôt l’œil de photographes de renom, dont Helmut Newton (qui signera plus tard la photo du dos de la pochette de l’album “Equinoxe”), qui lui proposent des photos de nus. Ses premiers rôles marquants au cinéma sont aussi emprunts du souffre qui ponctue toute sa carrière : “Les damnés” de Visconti (1969), “Zardoz” de Boorman (1974), et surtout “Le portier de nuit” de Cavani (1974) qui lui apporte la gloire.

C’est en mai 1976, que Charlotte Rampling et Jean-Michel Jarre se rencontrent, lors d’un dîner à Saint Tropez organisé par la coordinatrice artistique de Patrick Juvet dont Jarre est alors le producteur et le parolier. C’est le coup de foudre !

“Il était incroyablement charismatique, très fort, très séduisant, très charmant et intelligent. Jean-Michel était magnétique. Ayant tout juste volé en provenance de Los Angeles, j’étais fatiguée, plutôt silencieuse et je n’ai pas relevé l’intensité de ce que j’ai ressenti.” (www.independent.co.uk 08/08/1993)

Ils se revoient et décident rapidement de divorcer de leurs époux respectifs. Le jeune couple s’installe à Paris avec, chacun, un jeune enfant, Barnaby pour elle, Emilie pour lui, issu de leur premier mariage. Un fils, David, vient bientôt compléter cette famille recomposée qui s’installe en 1978 dans une grande maison à Croissy-sur-Seine. Ils s’y marient civilement le 7 octobre de la même année. Parmi les invités, le photographe Jacques-Henri Lartigue, qui transmet à Charlotte la passion de la photographie et un de ses appareils.

“Quand il a vu mes photos, il a simplement lâché « Tu as un œil. Si ça te plaît, continue ! » Et voilà ! J’ai commencé à photographier mes enfants et Jean-Michel parce qu’ils étaient là.” (Paris Match 05/07/2012).

Ses photos vont bientôt illustrer les rééditions des albums “Oxygène” et “Equinoxe”, ou le 45T issu du concert de la Concorde (1979). Elle va aussi accompagner son musicien de mari en Chine (1981) puis lors de tous ses grands projets de méga concerts, à Houston, à Lyon, à Londres, prenant une photo ici, faisant la promotion du travail de son conjoint là… Ses clichés seront publiés sur les disques et les livres de Jean-Michel Jarre. Ils se soutiennent mutuellement, mais sans mélange des genres, car les deux privilégient leur indépendance artistique. Pendant cette période, Charlotte met sa carrière entre parenthèses, ou plutôt en pointillés. Elle réussit pourtant à continuer de marquer les esprits avec des rôles difficiles (“Max mon amour”, 1986).

En 1997, le couple se sépare après 20 ans de vie commune. La comédienne retrouve alors les plateaux de cinéma et enchaîne les tournages. Elle reçoit un César d’honneur en 2001, et renoue avec le succès, notamment grâce à François Ozon (“Sous le sable”, 2000, et “Swimming pool”, 2003). Malgré leur divorce, Rampling et Jarre restent proches. Elle assiste notamment à son concert de Bercy (2010), et à la remise de son titre d’Officier de la Légion d’honneur (2012). Lui conçoit une installation sonore et participe aux vernissages d’une exposition de photos d’elle (2012), qui montre, en particulier, des clichés de leur vie de famille passée.

Site (non officiel) : http://www.charlotterampling.net/

Pour en savoir plus, lisez l’article détaillé d’Aerozone-mag.

::Participations aux albums::

  • 1979 – Oxygène et Equinoxe (rééditions)
  • 1979 – A la Concorde (single)
  • 1985 – The Essential 76-86
  • 1988 – Live
  • 1989 – Les années laser (coffret)
  • 1991 – Images
  • 1993 – Chronologie

::Participations aux livres::

  • 1987 – Jean-Michel Jarre (par J.L. Remilleux)
  • 1989 – Concert d’images
  • 1990 – Paris La Défense
  • 1993 – Europe en Concert
  • 1995 – Concert pour la Tolérance

::Participations aux concerts::

  • 1981 – China Tour
  • 1986 – Rendez-vous Houston
  • 1986 – Rendez-vous Lyon
  • 1988 – Destination Docklands (Londres)
  • 1990 – Paris la Défense
  • 1993 – Europe en Concert
  • 1995 – Concert pour la Tolérance (Paris Tour Eiffel)

::Vidéos::
Chalotte Rampling chante “Les mots bleus” à Jean-Michel Jarre (1994) : Voir sur YouTube

Nombre de consultations de cet article : 500