Atlas_1

Natacha Atlas (1999-2000)

Natacha Atlas est une chanteuse de world music, née en Belgique le 20 mars 1964. Son père est anglo-égyptien et sa mère est anglaise. Son parcours musical l’a amenée à explorer de nombreux styles musicaux, de l’ambient en passant par la musique celtique ou la poésie indienne, sans jamais renier la musique du Maghreb qui est le fil conducteur de toute sa discographie.

Natacha commence la musique en professionnel aux côtés du multi-instrumentiste Jah Wobble, dans le groupe “Invaders of the heart” au début des années 90. Toujours calée dans le rayon des indépendants, elle rejoint en 1994 le groupe londonien de world fusion “Transglobal Underground”, où elle chante sur 4 albums. Cette formation combine rythmes africains, instruments arabes et diverses expérimentations, et lui permet de se faire connaître dans le monde entier.

En 1995, elle sort son premier album solo, Diaspora, sur le label de Transglobal Underground, Nation Records. Sur son deuxième album, Halim, elle invite Les Négresses vertes sur le single “L’égyptienne”.

Grâce à ses talents de polyglotte, elle est régulièrement présente en France, où elle brille en 1999 en décrochant la victoire de la musique de l’Artiste interprète féminine de l’année pour sa reprise de la chanson de Françoise Hardy, “Mon amie la rose” (chanson de 1964), présente sur son troisième album, “Gedida” (sur le Label Mantra).

Atlas2

Toujours en 1999, Jean Michel Jarre fait appel à elle après avoir vu son spectacle pour chanter sur son album “Métamorphoses” le premier single “C’est la vie”, à la fois en anglais et en arabe. Elle participe aussi au concert en Egypte, Les Douze Rêves du Soleil, et au show case du Man Ray.

C’était très facile de s’entendre avec Jean-Michel, il était très attentif à mes besoins dans le studio. Il est complètement naturel et totalement humble. Il s’est très bien occupé de moi pendant les enregistrements et aussi en concert quand nous avons fait des spectacles ensemble. Un type charmant.

Ces succès francophones l’incite à publier l’album studio suivant, “Ayeshteni”, en version spéciale pour le marché français (elle sera signée sur le label Naïve). Y figure sa reprise du classique de Jacques Brel, “Ne me quitte pas”.

Depuis de nombreuses années, Natacha Atlas est ambassadrice de bonne volonté à l’UNESCO pour la lutte contre le racisme. En février 2011, un mash-up de ses titres “Makkan” and “Batkallim”, réalisé par Basha Beats commémore la révolution égyptienne qui a vu renverser le président Hosni Mubarak.

Site officiel : http://www.natacha-atlas.com/

::Vidéo::
JMJ et Natcha Atlas interprètent “C’est la vie” : Voir sur YouTube

::Participations aux albums::

  • 2000 – Métamorphoses

::Participations aux concerts::

  • 1999 – Les douze Rêves du Soleil (Le Caire)
  • 2000 – Showcase Métamorphoses au Man ray

Nombre de consultations de cet article : 281