Roland-dj-70

Roland DJ-70 (1992)

Le Roland DJ-70 est un synthétiseur/sampler polyphonique (24 notes maximum) commercialisé en 1992. Il dispose d’un pad circulaire dont on peut programmer des effets différents suivant l’endroit où l’on tape dessus. Jean-Michel Jarre a particulièrement apprécié son ergonomie très conviviale (grand écran LCS rétro-éclairé) en dépit d’un temps de chargement des sons plutôt lent.

La bête est animée par un processeur Intel 80C19. Jusqu’à 32 samples peuvent y être enregistrés. Son taux d’échantillonnage sont en 16 bits à 22,05 ou 44,1 kHz et il existe un modèle 2 et 4 Mo.
  • Durée du sample (mémoire de 2 Mo): 22,5 secondes (à 44.1kHz en Stéréo. 45 secondes (à 22.05kHz en mono).
  • Durée du sample (mémoire de 4 Mo): 45,3 secondes (à 44.1kHz en Stéréo. 90 secondes (à 22.05kHz en mono).

On peut y insérer une disquette 3 pouces et demi au firent propriétaire Roland. Le DJ-70 dispose d’un convertisseur linéaire anlogique vers digital de 16 bit et inverse de 20 bits. Pour finir, il est équipé d’un séquenceur 8 pistes RPS (Realtime Phrase Sequencer).

Voici ses principales fonctions:
  • loop (forward, backward, ping pong mode)
  • pitch tuning
  • smooth (crossfade)
  • volume gain (normalize)
  • cut, paste, truncate, trim, split
  • resample to: 44,1 / 30 / 24 / 22,05 / 15 kHz frequencies
  • time stretch from 25 to 400% ratio.

En 1996, Roland Italie lance son successeur, le Roland DJ-70MKII qui intègre pour la première fois un “Scratch pad”.

Jean-Michel Jarre l’a utilisé sur les albums Chronologie (Part 5 / Part 8) et Oxygene 7-13.

Article lu 54 fois