Compte rendu de la convention du disque de Rouen

Stand aerozone à la convention du disque de RouenDimanche 18 décembre 2011 au matin, c’est toute l’équipe d’aerozone (Christophe, Thomas et moi-même) qui débarque à 8h00 à la Halle aux Toiles au Centre-ville de Rouen, de grosses valises au bout des bras. En plus de dizaines de disques vinyles (33 tours, maxi-45 45 tours), Christophe a amené sa collection complète de livres de concerts.

L’idée d’une exposition de ces disques et objets rares est ancienne. Mais il fallut réunir toutes les conditions de sécurité pour présenter au mieux des pièces devenues parfois introuvables, et surtout le plus souvent dédicacées. Le stand est installé rapidement, ce qui nous permet de faire le tour des milliers de disques (essentiellement vinyles) et des 50 autres stands. Il y a là beaucoup de disques de Jarre, plus quelques raretés (des pressages étrangers et des bootlegs improbables). Les achats les plus intéressants sont faits avant le lever de rideau à 9 heures.

L’emplacement est stratégique pour attirer le regard : à côté de la buvette, le stand aerozone est visible de n’importe quelle allée. Pour renforcer notre impact, une grande PLV d’AERO trône sur la grande table à notre gauche. Seule déception : pas de prises de courant, ce qui empêche Thomas de faire la démo du nouveau site aerozone.

Grâce à la publicité faite sur le forum aerozone et sur différents groupes Facebook, les fans sont au rendez-vous.

Toute la journée, nous accueillons simples curieux ou fans, qui posent parfois des questions très précises sur tel disque ou tel concert. Parmi les gens qui découvrent le stand, un voisin de Jean Michel Jarre à Croissy, qui évoque les enfants et la mère de Jean Michel à l’époque où ce dernier habitait là-bas : un vrai album de famille. Un enfant et sa maman prennent plaisir à feuilleter un livre sur Merzouga. Un monsieur cherche à obtenir la cote d’un disque qu’il n’a pas trouvé sur Internet. Il faut dire qu’aucun des objets n’est à vendre, ce qui s’avère assez frustrant pour certains. Les questions s’enchaînent, et après un sandwich et un verre de vin offert aimablement par l’organisateur, l’après-midi semble passer très vite.

Nous croisons également des gens qui ont travaillé avec des collaborateurs de Jarre, et qui nous en apprennent beaucoup sur le monde des maisons de musique.

Le panneau du stand qui concentre le plus d’intérêt est certainement celui qui concerne la période pré-Oxygène. Tout le monde ne sait pas forcément que Jarre est derrière “Les mots bleus” ou “Où sont les femmes ?” C’est l’occasion pour nous d’en savoir plus sur ces deux artistes qui comptent beaucoup d’admirateurs.

L’équipe d’aerozone tient à remercier l’organisateur de cet événement, qui nous a réservé un accueil parfait tout au long de la journée. À tous ceux qui n’ont pas pu se rendre sur place, nous avons pris quelques clichés du stand que vous trouverez sur le forum. En espérant que cela donne des idées à d’autres organisateurs de convention des disques…

Article lu 326 fois