FuckButtons_2

Fuck Buttons (2015)

Fuck Buttons est un duo britannique de musique électronique, dans la veine noise / drone, formé de Andrew Hung et Benjamin John Power, tous deux nés à Worcester. Les deux amis d’enfance, fans de Aphex Twin et de Mogwai, se perdent de vue puis se retrouvent en 2004 à la Bristol School of Art. Après avoir composé la musique d’un court métrage de Hung, le duo se lance et écume rapidement les scènes du Royaume Uni où ils développent une musique électro expérimentale puissante marquée par des sons maintenus ou répétés et des voix distordues. Leur set est composé d’un bri-à-brac de câbles entremêlés et de petits instruments électroniques parmi lesquels trône une machine à karaoké Fisher-Price dont le micro rempli la bouche de Power pour ses vocalises improvisées !

En 2007, le duo signe sur le label ATP Records et publie son premier single “Bright tomorrow” qui attire l’attention des médias spécialisés et des organisateurs de festivals. L’année suivante, sort leur premier album “Street Horrrsing” produit par John Cummings de Mogwai et qui est bien accueilli par la critique. Le single “Colours move” en est extrait. Fuck Buttons tourne aux USA avec Caribou, et au Royaume Uni et au Japon avec Mogwai avec lesquels ils sortent le “Tour split single” où chacun revisite un titre de l’autre. Le deuxième album “Tarot sport” sort l’année suivante ainsi que deux singles : “Surf solar” et “Olympians” qui sont choisis pour être joués pendant la Cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2012 à Londres. L’album “Slow focus” paraît en 2013 porté par les singles “Brainfreeze” et “The Red Wing”.

Parallèlement à leur projet Fuck Buttons, les deux musiciens poursuivent une carrière solo : Power a déjà publié 3 albums sous le pseudo Blanck Mass, tandis que Hung a sorti son EP “Rave cave level 1” en 2015, année de sortie de leur collaboration avec Jean-Michel Jarre. Ces artistes se vouent un respect mutuel : en juin 2014, le duo britannique fait une longue éloge du français pour le Self-titled magazine. Power, en particulier, connaît très bien le parcours de JMJ qui de son côté cite le duo comme étant son coup de coeur de l’année.

Hung : “Que peut-on dire sur la légende qu’est Jean-Michel Jarre ? Il est un pionnier de la musique électronique qui a élevé cet art à un niveau auquel je doute que personne d’autre ne puisse l’approcher.” (www.self-titledmag.com 13.06.2014)

Power : “Oxygene IV” est vraisemblablement un de mes morceaux préférés de tous les temps. (…) La section rythmique grince et tourne comme les rotations d’une Terre fatiguée et il y a un fond mélancolique tout du long dont je suis dingue. Une fois que tu as entendu la ligne mélodique, il est quasiment impossible de la sortir de ta tête.” (www.self-titledmag.com 13.06.2014)

JMJ : “Ils ont un son unique et reconnaissable entre tous, et j’aime cela concernant un musicien. Vous entendez 30 secondes de Fuck Buttons et vous savez tout de suite que c’est eux. Ils ont une façon très particulière de créer un brouillard de fréquences, qui sont comme des vapeurs de sons et je les adorent. Et j’aime aussi l’idée qu’ils tournent avec un des plus gros sons, véritablement massif, voyageant avec des mini-synthés que vous pouvez transporter dans des valises.” (www.qthemusic.com 23.10.2014)

Jean-Michel Jarre rencontre les Britanniques lors de leur concert à Paris. Ils évoquent ensemble l’imagerie qui correspond à leur musique ainsi que le projet de collaboration qui donnera quelques mois plus tard le titre “Immortals” pour l’album Electronica.

Page Facebook officielle : https://www.facebook.com/pages/F-Buttons/328461343853034

::Vidéos::
“Jean-Michel Jarre with Fuck Buttons – Track Story” à voir sur YouTube.

::Participations aux albums::

  • 2015 – Electronica 1 : The time machine (Titre “Immortals”)

Mis à jour le 23.11.2015

Nombre de consultations de cet article : 148