Electronica1_2

Electronica 1 : the time machine

Type : album studio | Année de sortie : 2015 | Label original : Columbia (International) | Formats physiques : LP, CD, coffret


:: Track list ::

1- The time machine (avec Boys Noize) – 3:54
2- Glory (avec M83) – 3:56
3- Close your eyes avec Air) – 6:24
4- Automatic Part 1 (avec Vince Clarke) – 3:06
5- Automatic Part 2 (avec Vince Clarke) – 2:58
6- If! (avec Little Boots) – 2:57
7- Immortals (avec Fuck Buttons) – 4:30
8- Suns have gone (avec Moby) – 5:46
9- Conquistador (avec Gesaffelstein) – 3:09
10- Travelator Part 2 (avec Pete Townshend) – 3:10
11- Zero gravity (avec Tangerine Dream) – 6:46
12- Rely on me (avec Laurie Anderson) – 2:54
13- Stardust (avec Armin van Buuren) – 4:37
14- Watching you (avec 3D (Massive Attack)) – 4:09
15- A question of blood (avec John Carpenter) – 2:58
16- The train & the river (avec Lang Lang) – 7:13
Durée totale : 1:08:27


Huit ans après Téo & Téa, Jean-Michel Jarre fait son grand retour discographique en 2015 avec son ambitieux projet Electronica : une trentaine de collaborations avec des artistes liés à la scène électronique des cinquante dernières années et réunies sur deux volumes. Le premier, intitulé Electronica 1 : the time machine, paraît le 16 octobre 2015. Le succès public et critique est au rendez-vous.

La sortie a été minutieusement orchestrée plusieurs semaines plus tôt avec création de comptes officiels sur les réseaux sociaux et une longue tournée médiatique internationale. Les 16 titres de l’album ont été révélés au compte-gouttes dès le mois de mars, notamment au travers de la publication de “track stories“, des mini documentaires vidéo sur l’élaboration des collaborations concernées. Enfin le documentaire “Un voyage à travers le son” de près d’un heure sur l’élaboration du projet est diffusé sur Arte le 19 septembre 2015.

Ce premier volume regroupe le travail de 16 collaborations avec des pionniers de la musique électronique (Tangerine Dream, Pete Townshend des Who, Laurie Anderson, John Carpenter), des artistes issus de l’électro pop britannique (Vince Clarke de Depeche Mode et Yazoo, Little Boots), de la French Touch (M83, Air), des années 90 (Moby, 3D de Massive Attack), du dance floor (Boys Noize, Armin van Burren), de la house moderne (Gesaffelstein, Fuck Buttons), et même du classique (Lang Lang). Le musicien a mis un point d’honneur à aller à la rencontre de ses collaborateurs pour des séances de studio communes et ainsi partager les moments de création.

Outre le format CD, cet album est aussi commercialisé à sa sortie en format vinyle pour la première fois depuis Oxygène 7-13. Par ailleurs, deux coffrets collectors, ayant des designs et des contenus différents, ont aussi été à la vente sur un site spécialisé. Ces “Fan Boxes” ont été conçues pour intégrer les deux volumes d’Electronica livrés en deux temps : les éléments du Volume 1 en octobre 2015, les éléments du Volume 2 en avril 2016.


::Instruments::
Synthétiseurs et claviers : Access ‘Virus’ | Alesis ‘Ion’ARP ‘2600’ | ARP ‘Odyssey’ | ARP ‘Omni’ARP ‘Pro Soloist’Clavia ‘Nord Lead 2’Clavia ‘Nord C2D’ | Clavia ‘Nord Lead A1’ | Coupigny GRMDewanatron ‘Swarmatron’DigiSequencerEminent ‘310 U’Elka ‘Synthex’EMS ‘AKS’ | EMS ‘VCS 3’ | E-mu Systems ‘Emulator 2’Fairlight ‘CMI’ | Farfisa ‘Professional PP/222’GRP ModularHarpe laserKorg ‘Micro Preset M-500’ | Korg ‘MS-20’ | Mellotron ‘M400’ | Moog ‘MiniMoog’ | Moog ‘MemoryMoog’ | Moog ‘Taurus’ | Moog ‘Taurus 3’ | Korg ‘PA 500’Moog ‘System 55’ | Novation ‘Mininova’ | ‘RMI Harmonic Synthesizer’ | Roland ‘AXSynth’Roland ‘Jupiter-8’ | Roland ‘VP-330’Theremin | Teenage Engineering ‘OP-1’ | Vox ‘Continental‘ | Waldorf ‘Blofeld’
Boîtes à rythmes : Eko ‘Computer Rythm’Korg/Keio ‘Doncamatic Mini Pops’Korg ‘KR-55’Korg/Keio ‘Mini Pops 7’ | Linn ‘LinnDrum’ | Linn ‘LinnDrum II’ | Metasonix ‘D-1000’ | Roland ‘CR-8000’Roland ‘TR-808’ | Roland ‘TR-909’
Effets : enregistreur à bande Revox ‘B77’ | pédales Electro Harmonix | filtres Metasonix.
Instruments de plug-in : Air ‘Boom’ | Hollow Sun | Native Instruments ‘FM8’ | Native Instruments ‘Kontakt’ | Native Instruments ‘Kontour’ | Native Instruments ‘Maschine’ | Native Instruments ‘Massive’ | Native Instruments ‘Monark’ | Native Instruments ‘Razor’ | Native Instruments ‘Rounds’ | Rob Papen ‘Blade’ | Rob Papen ‘Blue 2’ | Spectrasonics ‘Omnisphere’ | Spectrasonics ‘Stylus RMX’ | Synapse Audio ‘Dune 2’ | U-He ‘Diva’ | Xfer Records ‘Serum’ | Xils Lab ‘Xils 4’
Applications iPad : Moog Music ‘Animoog’ | Waldorf ‘Nave’.

::Dédicace::
Electronica 1 : the time machine est dédié à Edgar Froese, fondateur et membre permanent du groupe allemand Tangerine Dream.

::Discographie française originale::

Album
– 2015 – LP : 88843018981 | CD : 88875123472, CD promo (sans référence) | Coffret Deluxe : 88875108352, Coffret Standard : 88875108362
Label Columbia, mastering Yakuda Mastering, distribution Sony Music

Singles & clips
– 15/05/2015 : Glory – voir le clip
CD single promo (2 titres ou 3 titres, sans référence)
– 30/06/2015 : Conquistador
EP : VF183
– 30/06/2015 : Zero gravity
EP : VF184
– 30/06/2015 : Watching you
EP : VF185
– 30/07/2015 : Stardust
(téléchargement uniquement)
– 28/08/2015 : If…! – voir le clip
(téléchargement uniquement)

EPs de remixes
– 17/07/2015 : Electronica Remix [EP] 1 (7 titres)
(téléchargement uniquement)
– 18/12/2015 : Electronica Remix [EP] 2 (9 titres)
(téléchargement uniquement)

::Ventes et récompenses::
Ventes estimées France : 30 000 (source chartsinfrance.net)
Meilleur classement des ventes d’albums en France : n°3 (source SNEP, semaine du 20 novembre 2015).
Nomination aux Grammy Awards 2017 dans la catégorie “Meilleur album Dance/électronique”.

::Concerts affiliés::
Electronica Tour 2016/2018
– The connection concert, Liebana, Espagne (2017)
– The zero gravity concert, Massada, Israël (2017)
– The green concert, Riyad, Arabie Saoudite (2018)


Lire notre news détaillée.

Discuter de cet album sur le forum

Article lu 52 fois