Roland jupiter-8

Roland Jupiter 8 (1981)

Roland Jupiter 8 (1981)Le Jupiter 8 ou JP-8 de Roland Corporation fait parti des instruments qui encore à l’heure actuelle fait encore rêver bon nombre de musiciens de la scène électronique.

Lancé à l’automne 1981, le JP-8 est un instrument analogique contrôlé par micro-processeur (un Z80 de Zilog, comme sur le petit ordinateur ZX81 de Sinclair ou le Moog The Source), polyphonique 8 voies.
Chaque voie dispose de 2 oscillateurs, d’un filtre non résonant passe-haut, d’une filtre résonant passe-bas 12db/24db, d’un LFO routable et de deux générateurs d’enveloppe (dotn un inversable). Il inclut un portamento réglable (pour effectuer des “glissando” de toute beauté) et un fonction “maintien du son” qui joue le son en continue, ce qui permet de le programmer avec les deux mains.
On dispose aussi d’un arpégiateur synchronisable avec un séquenceur externe (via l’interface DCB, l’ancêtre du MIDI, inventé par Roland et implémaneté uniquement sur certains instruments… Roland !). 64 emplacements mémoires sont diponibles pour stocker les sons. Il était possible de jouer deux sons simultanément sur le clavier (un pour la main gauche, un pour la main droite).

Le Jupiter 8 est capable de générer des sons de toutes sortes (lead, basses, nappes, effets) mais il est surtout connu pour ses sonorités de cuivres et de cordes synthétiques.

Le JP8 se vendit à environ 2000 exemplaires jusqu’en 1985. Il fut utilisé et l’est encore par de nombreux groupes : Duran Duran, Harold Faltermeyer sur son célèbre “Axel F” , Michael Jackson sur “Thriller “, The Prodigy, William Orbit, David Bowie, Underworld, Moby, Queen , The Cars, Devo, Tears for Fears, Tangerine Dream, Alicia Keys , Toto (notamment sur “Africa”) et Simple Minds.

Jean-Michel Jarre n’utilisa le Jupiter 8 que tardivement, sur “Chronologie”. Et celles et ceux qui ont vu le DVD “Oxygène in your living room” et la tournée qui ont suivi ont pu voir Francis Rimbert jouer sur un Jupiter 8.

Article rédigé par Knarf the Dwarf.

Nombre de consultations de cet article : 454