synthe-coupigny-grm

Coupigny GRM

Cet instrument a été conçu et réalisé par François Coupigny, dans les années 60 pour le compte du fameux Groupe de Recherche Musicale (ou GRM) de Pierre Schaeffer. Ce fut le premier synthétiseur du GRM qui, à ses débuts, refusait d’utiliser ce genre d’instrument, étant plus porté sur la manipulation de bandes magnétiques et le traitement de celles-ci par des filtres et autres que par la production de sons électroniques (un différence avec leurs homologues du WDR allemand dont faisait partie Karlheinz Stockhausen).

Coupigny GRM et Pierre Schaeffer

Le Coupigny est un synthétiseur assez rudimentaire, mais diablement puissant, orienté expérimentation sonore pure et que l’on entend au tout début (les sons oscillants superposés) de “Close your eyes”, le duo avec Air. Basé sur 5 oscillateurs que l’on route vers des filtres via une matrice identique à celle que l’on retrouve sur les synthé EMS (VCS3, AKS et autres). Particularité : l’engin n’a pas de clavier, car il est destiné à ne produire que des sons continus à une certaine fréquence. Ces sons sont destinés à être enregistrés sur des bandes magnétiques qui, elles, seront manipulées ensuite pour modifier la hauteur du son, ajouter des effets… Le Coupigny n’était donc pas un instrument complet mais une source sonore supplémentaire destinée aux bandes magnétiques chères Pierre Schaeffer et ses amis du GRM. Jean-Michel Jarre a utilisé le GRM Coupigny sur Electronica Volume 1: A time machine

Nombre de consultations de cet article : 265