Cousteau_1

Jacques-Yves Cousteau : la référence idéologique

Jacques-Yves Cousteau, alias “Le Commandant Cousteau”, officier de la Marine Nationale française puis explorateur océanographique et cinéaste, également Académicien, est né en 1910 et est mort en 1997. Adolescent, il tombe amoureux de la mer aux Etats-Unis puis près de Marseille. Il entre à l’Ecole Navale de Brest en 1930 et devient officier canonnier 3 ans plus tard. En 1936, il rencontre Philippe Tailliez, camarade de la Marine, qui l’initie à l’exploration sous-marine : une révélation !

C’est pendant la 2ème guerre mondiale, en 1942, parallèlement à ses activités militaires, que Cousteau réalise, en apnée, son premier documentaire sur la vie sous-marine avec ses camarades Tailliez et Dumas. La même année, il rencontre l’ingénieur Émile Gagnan qui a mis au point le détendeur alors utilisé pour les gazogènes des voitures ! Cousteau a l’idée de l’associer à une bouteille d’air comprimé. Le scaphandre Cousteau-Gagnan est breveté en 1943.

En 1949, Cousteau quitte la Marine pour se consacrer pleinement à sa passion de l’océanographie. Un riche mécène lui achète un bateau, la Calypso, sur lequel il s’embarque avec une équipe de plongeurs aguerris pour explorer et filmer le monde marin. Le long métrage “Le monde du silence“, tourné en 1955 avec Louis Malle, remporte la Palme d’Or à Cannes et l’Oscar du meilleur film documentaire. Son 2ème long métrage, “Le monde sans soleil”, remporte aussi un Oscar en 1965. Sa filmographie pour le cinéma et la télévision compte près de 150 documentaires réalisés entre 1942 et 1997.

Ecologiste engagé, l’explorateur fonde dès 1973 la Cousteau Society consacrée “à la protection des milieux aquatiques, maritimes et fluviaux pour le bien être des générations actuelles et futures”. En 1988, il s’engage activement pour empêcher l’ouverture de concessions minières en Antarctique, notamment par le biais d’une pétition qui recueille 1,2 millions de signatures, dont celle d’un célèbre compositeur : son ami Jean-Michel Jarre.

Cousteau : “Mon cher Jean-Michel, (…) vous faites partie de ceux qui contribuent à changer le monde et quant à moi, je tiens à contribuer à le faire savoir. Continuez longtemps, à faire chanter la Terre, ses humains, ses villes, et ses enfants. Poursuivez les expériences de laboratoire qui vous conduisent à faire de savoureux mélanges de lumières et de sons, d’images et de mélodies.” (C’est votre vie, France 2, 1994)

En 1990, le musicien s’inspire de l’œuvre et du nom de l’explorateur pour son nouvel album au message écologique fort : “En Attendant Cousteau“. Le disque sort le 11 juin, jour des 80 ans de l’explorateur. Quelques semaines plus tard, une partie du méga concert de La Défense du 14 juillet 1990 est dédié à Cousteau dont le portrait est projeté sur les tours du quartier d’affaires baigné de bleu et peuplé d’animaux aquatiques le temps d’une soirée.

L’amitié des deux hommes se manifeste au travers de plusieurs autres projets et évènements : en 1991, Cousteau confie à Jarre la composition de la bande son d’un de ses documentaires : “Palawan, le dernier refuge”, dont le générique est une musique toujours inédite. En juin 1992, le musicien est aussi dans le public de l’émission “L’heure de vérité” consacrée à l’océanographe. En mai 1994, Cousteau fait partie des invités de Jarre lors de la cérémonie de remise de sa Légion d’Honneur.

JMJ : “Il nous manque beaucoup. Il a eu avant tout le monde une vision de l’environnement et de l’écologie. La plupart des choses qui sont dites aujourd’hui par les gens de l’environnement sont des choses que Cousteau a déjà dites à l’époque du “Monde du silence”, ce film merveilleux qu’il a fait à la fin des années 50. C’était un vrai précurseur.” (Radio Nostalgie, 08/10/2009)

Site officiel : http://fr.cousteau.org/

Nombre de consultations de cet article : 29