Brian Eno (2023)

Brian Peter George Eno est né le 15 mai 1948 dans la région du Suffolk, à Woodbridge. Après des études d’arts et de musique, en 1971, il rejoint son premier groupe, Roxy Music, son magnéto Revox sous le bras, sur le conseil de son collègue d’université Andy Mackay, dans l’ombre de son ambitieux chanteur Bryan Ferry. Cette expérience art rock, pour laquelle il se présente comme “non-musicien”, ne durera que deux albums seulement. Et lui permettra de se familiariser avec les orgues et les synthétiseurs devant ses premières caméras.

Puis il va pouvoir forger, avec son premier album studio avec un futur partenaire de longue durée, Robert Fripp du pionnier du prog King Crimson, en 1973 ses sonorités “ambient”. Il les déclinera lors de ses multiples albums personnels et collaborations. Ce sera dans le style instrumental sans paroles qu’il exercera dans la majorité de ses albums, même si son disque le plus avant-gardiste, “My life in a bush of Ghosts”, avec David Byrne, est constitué de voix, un peu comme Zoolook.

Parmi les autres groupes qui jalonnent son parcours, en 1978, il a participé à l’éclosion du groupe The Talking Heads de son comparse David Byrne et a complété le trio U2 formant The passengers, le temps d’un album, en 1995.

Avec son approche unique du studio, il a pu travailler les effets et les sonorités nouvelles avec d’innombrables grands noms de la pop anglo-saxonne et de la musique rock, comme David Bowie (à travers sa trilogie berlinoise de 1977 à 1979) et Peter Gabriel, ou encore Coldplay. En parallèle, il a développé de nombreux projets parallèles dans le domaine de l’art contemporain dans le cadre urbain et de divers projets sur les thèmes de la relaxation, et de la créativité. Une des clés de ce dernier item: rester ouvert et écouter beaucoup de musique, même si elle est déplaisante; et même si cela ne contribue pas à vous relaxer.

Même s’il a signé plusieurs albums au titre trompeur de la série “Music for films” (le premier date de 1978), il a été peu présent à la composition de musique de films et de génériques de télévision. C’est une de ses créations qui a été créé pour le son de démarrage du logiciel Windows 95. En 1996, fan de cybernétique, il a également participé à un projet de musique algorythmique basé sur 150 paramètres nommé Koan.

Voisin de l’Université d’Oxford, l’homme ne coure pas les mondanités mais préfère les colonnes de The Observer pour s’exprimer sur des sujets très variés, qui vont de la religion (il pratique le gospel sans être croyant) au cosmos. Voici ce qu’il dit sur le synthétiseur:

“L’un des aspects importants du synthétiseur était qu’il était livré sans aucun bagage. Un piano est accompagné de toute une histoire de la musique. Il existe toutes sortes de conventions culturelles intégrées aux instruments traditionnels qui vous indiquent d’où et quand vient cet instrument. Quand vous jouez d’un instrument qui n’a pas de tels antécédents historiques, vous concevez du son. Vous concevez un nouvel instrument, essentiellement. C’est un instrument constamment inachevé lorsque vous le peaufinez et que vous jouez. avec lui et décider comment l’utiliser. Vous pouvez combiner un certain nombre de références culturelles en une seule chose”.

Interview de Brian Eno à The Guardian, janvier 2010

En 1996, il est à l’origine du nom de l’horloge du “Long now“, de l’association philanthropique homonyme qui s’intéresse au temps long et la prospective. Du point de vue de ses engagements, dans les années 2000, il intervient dans la politique de son pays pour soutenir la gauche travailliste embourbée en Irak, et en 2022, a créé un album de chansons très sombre sur l’inaction publique face au changement climatique, ForeverAndEverNoMore.

L’année suivante; le britannique Brian Eno a participé à l’album de remixes du disque Oxymore appelé Oxymoreworks, sur le titre «Epica Extension». C’est la première fois que les deux hommes, qui ont beaucoup en commun pour leur appétence pour la technologie, travaillent ensemble. Détail amusant, Jean-Michel Jarre a souvent cité les albums de Brian Eno comme étant les meilleurs pour faire l’amour!

Article lu 19 fois