Discographie Jean-Michel Jarre – Albums – Amérique & Afrique

Légende :
LP_250 – LP | CD_250 – CD | Cassette_250 – Cassette | MiniDisc_250 – MiniDisc | 8Tracks_250 – Cartouche 8 Titres
Symbole NOIR: le support correspondant est sorti pour la première fois dans le pays / la région pour l’édition originale
Symbole ROUGE: le support correspondant est sorti pour la première fois dans le pays / la région pour une réédition


Le tableau ci-dessus présente une synthèse de la discographie des albums studio et live de Jean-Michel Jarre par supports physiques fabriqués et distribués par et pour chaque pays ou région en Amérique et en Afrique.
Chaque symbole représente donc un produit aux caractéristiques uniques en terme de design, de crédits, etc. pour le support ou son packaging.
Chaque pays est ordonné par continent selon l’importance de sa discographie en édition originale. La 3ème colonne “Etats Unis & Canada” est réservée aux mêmes supports physiques distribués dans les deux pays.
Les cinq supports physiques existant (LP, CD, cassette, minidisc et cartouche 8 titres) sont représentés par des symboles décrits dans la légende.
Nous n’avons pas représenté les albums Deserted palace et Les Granges Brûlées de 1973, ni les albums non commerciaux (Musique pour supermarché, etc.), ni ceux sortis uniquement sur fichiers (Printemps de Bourges 2002).


Sans surprise ce sont surtout les albums entre Oxygène (1977) et En concert (1987) qui ont des supports locaux en Amérique. Les albums Sessions 2000, Geometry of love, et Live from Gdansk sont totalement absents du continent.
Tous les albums de Jean-Michel Jarre sont produits aux Etats-Unis et au Canada entre Oxygène et Métamorphoses (2000), même si parfois seulement en réédition. Il faut ensuite attendre les albums Téo & Téa et Oxygène new master recording en 2007 pour retrouver les albums de JMJ dans ces pays jusqu’à Equinoxe infinity.
Le succès de Jean-Michel Jarre en Amérique latine se mesure au nombre de pays (9 en tout) qui ont publié des supports locaux de ses albums et en premier lieu le Mexique, l’Argentine, le Brésil et, plus étonnant, la Colombie entre Oxygène et En attendant Cousteau (1990). Les trois premiers produisent même encore les albums récents.
Le Chili a produit ses supports endémiques pour la plupart des albums entre Oxygène et Oxygène 7-13.
Le Vénézuela a également un catalogue bien fourni en albums studio entre Oxygène et Chronologie, voire même Téo & Téa.
Au Pérou, les 5 albums entre Les chants magnétiques et En concert ont été fabriqués et distribués localement.
Le Guatemala lui se limite à 4 albums entre Oxygène et Zoolook (sauf Les concerts en Chine).
Enfin l’Uruguay publie seulement 3 albums disparâtres : Les chants magnétiques, En concert, Jarre live.

Les albums de Jarre ont aussi été fabriqués en Afrique. L’Afrique du Sud en est le principal pays producteur avec la plupart de la discographie bien représentée entre Oxygène et Oxygène new master recording, y compris Révolutions qui dénonçait l’Aparteid alors encore en vigueur.
L’ex Rhodésie, le Zimbabwe, a aussi produit 3 albums localement : Oxygène, Rendez-vous et Révolutions.
Enfin, des supports des Chants magnétiques ont été fabriqués au Kenya.
Depuis Oxygène new master recording en 2007, aucun album de Jarre n’a été publié officiellement en Afrique sur aucun support.


Entre 1976 et 1990, les disques de Jean-Michel Jarre ont été produits en Amérique et en Afrique sur vinyles 33 tours (LP) et cassettes audio. Le Vénézuela et le Guatemala ont cependant privilégié le LP tandis qu’au Chili la cassette est plus populaire. Etrangement, Les concerts en Chine n’ont jamais été publiés sur vinyle au Canada.
On notera aussi que le support cassette est introuvable en Afrique pour les albums de JMJ.
Les deux albums Oxygène et Equinoxe ont tous deux été publiés sur cartouche 8 titres aux Etats Unis et au Canada.
Il faut attendre l’album Rendez-vous en 1986 pour que le premier album de Jarre soit pressé sur CD (inventé par Sony) à sa sortie aux Etats-Unis. Les albums précédents ne sont donc sortis sur CD que pour des rééditions. En Amérique, seuls le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, le Brésil, l’Argentine et le Vénézuela ont publié des CDs de Jean-Michel Jarre. Sur le continent africain, seule l’Afrique du Sud l’a fait.
Le Brésil est le dernier pays à avoir produit un format vinyle pour Chronologie en 1993. Depuis, ce format a disparu des deux continents y compris pour les albums récents.
Oxygène 7-13 est le dernier album de JMJ publié sur cassette en Amérique (précisément au Chili).
Aucun album de Jarre n’a été pressé sur Mini Disc (inventé par Philips) ni en Amérique, ni en Afrique.


Les bouleversements de l’industrie du disque ont eu un impact plus limité sur la variété des supports et des pays producteurs en Amérique et en Afrique qu’en Europe.
En 1993, après l’album Chronologie, la maison de disques Francis Dreyfus Music (FDM) perd son contrat de diffusion mondiale avec Polydor. Hormis la France, seul le Canada commercialisera l’album suivant Hong Kong grâce à un accord direct avec le distributeur Koch International pour la distribution en Amérique du Nord.
Ce n’est qu’en 1997 avec l’album Oxygène 7-13 que FDM signe un nouveau contrat de distribution mondiale, dont en Amérique et en Afrique, avec Sony Music.
Jean-Michel Jarre quitte FDM en 2002. Il faut attendre sa signature avec les majors Warner (2003-2007) et EMI (2007) pour retrouver ses CDs en Amérique du Nord, au Mexique, en Argentine et en Afrique du Sud.


Lire aussi la Discographie – Albums – Europe
et la discographie d’Oxygène.

Article lu 90 fois