Archives de catégorie : Zooms

(Vidéo) Interview pour Fréquenstar (M6) le 23 mai 1993

Le 23 mai 1993 était diffusé sur M6 une longue interview de Jean-Michel Jarre par Laurent Boyer dans le cadre de l’émission Fréquenstar.

Pendant une heure, dans sa villa de Croissy-sur-Seine, le musicien revient sur sa vie et son parcours. Cet entretien fait aussi la promotion de l’album Chronologie et de la tournée Europe en Concert.

Article lu 79 fois

Cryptopia, la galerie d’art virtuelle de Jean-Michel Jarre

Le 16 mars 2021 a été mise en ligne “Cryptopia”, la galerie d’art virtuelle (crypto art gallery) de Jean-Michel Jarre.

Y sont exposées virtuellement 19 photos noir et blanc monumentales de 3,5 x 2,5 m issues du concert Welcome to the other side et choisies par Jean-Michel Jarre. Elles seront mises aux enchères prochainement.

Dans une salle virtuelle dédiée, sont aussi montrées, sur 3 murs à toucher, 3 vidéo loops en noir et blanc illustrées par 3 morceaux de musique originale composée récemment et intitulées “The encoders”, “Mother”, “Time capsule”.

Ce projet a été présenté par Jean-Michel Jarre lors d’une vidéo live sur Facebook et Twitch lors de laquelle un extrait de la vidéo loop “Time capsule” a aussi été diffusé.

“Notre relation avec la valeur du droit d’auteur pour les artistes est toujours une question très réelle. Vous savez combien il a été difficile ces dernières années pour le secteur de la musique et de la culture de faire face au monde numérique, financièrement et en termes d’économie. Je pense que l’art crypto est une tentative intéressante pour trouver d’autres façons d’aborder l’économie de tout type de processus créatif dès qu’il est dans le monde numérique. Je parle de la notion d’original.”
“La Joconde par exemple. Si vous avez une reproduction décente à la maison, vous pouvez profiter du même plaisir en la regardant. Bien sûr, l’original a une valeur totalement différente, car c’est celle du peintre. Peut-être pourrions-nous aborder la musique de la même manière. Cela aiderait les jeunes créateurs à survivre dans les moments difficiles, je suis donc très intéressé par l’exploration de cette nouvelle façon de partager des œuvres, que ce soit d’un point de vue musical ou graphique.”
(pollstar.com 01/04/2021)

Cryptopia était en ligne mais en accès payant du 16 au 20 mars 2021 sur le site du festival SXSW via online.sxsw.com. Il est prévu qu’un extrait sera diffusé après le festival.

D’autres contenus devraient être exposés bientôt dans la galerie.

Plus d’information ici bientôt.

Article lu 213 fois

Les premiers CDs de la discographie de Jean-Michel Jarre (1983-1984)


Parmi les tous premiers CDs du marché européen commercialisés en 1983, quatre albums de Jean-Michel Jarre dont trois figurent dans les premières références du catalogue de Polydor (le tout premier étant The visitors de Abba).


Les sept premiers albums de Francis Dreyfus Music sortis sur CD en 1983-1984, dont cinq de Jean-Michel Jarre

Le Disque Compact (ou Compact Disc en anglais d’où l’abréviation “CD”) a été inventé par Philips et Sony au début des années 80. Les premiers albums sur CD sont fabriqués à partir de 1982. A l’époque il n’y a que deux usines de production dans le monde : celle de CBS/Sony Records Inc. (ou CSR) au Japon dans la préfecture de Shizuoka et celle de Philips/PolyGram en Allemagne, plus précisément à Langenhagen près de Hanovre. Les tous premiers albums commercialisés sur CD sortent au Japon le 1er Octobre 1982 avec la référence 35DP xx. Parmi eux, la première référence (35DP 1, label CBS/Sony) est attribuée à l’album 52nd street de Billy Joel.

Si les premiers CDs sont fabriqués en Europe autour de la même époque avec la référence 800 xxx-2, ceux-ci ne seront commercialisés sur le vieux continent qu’en Mars 1983. Parmi eux, la première référence 800 011-2 du label Polydor est attribuée à l’album The visitors de ABBA.

Le format CD va petit à petit s’imposer comme le support musical physique principal du marché du disque et supplanter le vinyle et la cassette qui régressent puis disparaissent au milieu des années 90 pour le premier, au début des années 2000 pour la seconde. Ce succès s’explique par plusieurs atouts majeurs notamment l’absence de bruit parasite lors de la lecture, une plus grande durabilité du support, la possibilité de jouer les pistes aléatoirement, une durée d’écoute plus longue.

La maison de disques Francis Dreyfus Music (FDM) est parmi les premières en France voire dans le monde à faire fabriquer certains de ses albums sur CD et en particulier ceux de sa star Jean-Michel Jarre. Toujours à l’affut des nouveautés technologiques, Jarre veut être parmi les premiers artistes français à bénéficier de ce nouveau support révolutionnaire. C’est ainsi que dès 1983, trois albums du compositeur sont réédités et commercialisés sur CD pour les marchés français et européen : Oxygène, Equinoxe, Les chants magnétiques .

Un premier lot de CDs de ces trois albums est produit en 1982 et commercialisé en Mars 1983 en Europe par Polydor, qui est alors sous license avec FDM pour l’international. Ils sont même parmi les tous premiers CDs européens jamais fabriqués puisque les références attribuées aux supports concernés Oxygène 800 015-2, Equinoxe 800 025-2 et Magnetic fields 800 024-2 suivent de peu celle du premier de la série soit 800 011-2 pour l’album d’ABBA précité.

Parallèlement, un deuxième lot de CDs des mêmes trois albums est fabriqué puis commercialisé en France et aux Etats Unis par FDM : Oxygène FDM CD-77000, Equinoxe FDM CD-83150 et Les chants magnétiques FDM CD-18108. Cet évènement est marqué par une page publicitaire dans l’influent magazine américain Billboard en Novembre 1983.


Publicité pour les trois premiers albums de Jean-Michel Jarre réédités sur CD et parue dans le magazine américain Billboard du 05/11/1983.

Les deux lots européens et français sont bientôt augmentés de la réédition sur CD des Concerts en Chine : The concerts in China 811 551-2 pour l’Europe et Les concerts en Chine FDM CD-18110 pour la France.

Enfin en 1984, Zoolook FDM CD-18118 sera le premier album de Jarre à paraître sur CD dès sa sortie en France.

Outre Jean-Michel Jarre, FDM fera aussi fabriquer les premiers CDs des albums Clichés d’amour (1983, référence FDM CD-77022) de Christophe et Black cars (1984, référence FDM CD-18115) de Gino Vannelli. Le même CD Clichés d’amour de Christophe paraîtra aussi en 1985 dans un nouveau packaging pour la collection Mes chansons, mes passions.


Les deux premiers CDs d’Oxygène commercialisés en 1983 par les labels Polydor (marché européen) et Disques Dreyfus (marchés français et américain).

Tous les premiers CDs de FDM sont fabriqués à l’usine PolyGram de Hanovre. Ceux du label Polydor (marché européen) ont tous une face rouge unie (“red face” en anglais). Ceux du label Disques Dreyfus (marchés français et américain) ont une face bleue unie (“blue face” en anglais) caractéristique et propre à la maison de disques FDM avec la mention “Fabriqué en R.F.A.” (à l’époque l’Allemagne est encore divisée en République Fédérale d’Allemagne – RFA – et en République Démocratique d’Allemagne – RDA). Bien que Oxygène et Clichés d’amour soient parus sur le label “Disques Motors” (qui appartient aussi à FDM), c’est effectivement le label “Disques Dreyfus” qui estampille ces premiers CDs bleus.

Le livret et la jaquette du verso du boitier sont imprimés par Neef, société allemande basée à Wittingen. Le livret est en noir et blanc, et une page est réservée aux seules caractéristiques techniques du Compact Disc. La jaquette est encore exempte de code barre qui n’apparaîtra sur les supports musicaux que dans le milieu des années 80.


Etiquettes avec les nouvelles références et les nouveaux codes prix du distributeur PolyGram au verso des cinq premiers CDs de Jean-Michel Jarre en 1985.

En l’absence de code prix imprimé sur la jaquette du verso, les distributeurs français feront coller des étiquettes au dos des boitiers. Ce sera d’abord “CB 801” pour CBS puis “MCO 1000 [PY 920] distribution PolyGram” (pour Oxygène), “DCO 2000 [PY 920] distribution PolyGram” (pour Equinoxe), “DCO 2001 [PY 920] distribution PolyGram” (pour Les chants magnétiques), “DCO 2200 [PY 902] distribution PolyGram” (pour Les concerts en Chine) et “DCO 2002 [PY 920] distribution PolyGram” (pour Zoolook) quand PolyGram remplacera CBS en 1985. Ces cinq étiquettes de PolyGram affichent aussi les nouvelles références MCO xxxx (Motors COmpact disc) et DCO xxxx (Dreyfus COmpact disc) qui seront bientôt imprimées sur les rééditions CD faites pour ce distributeur la même année.

Ces cinq albums de Jean-Michel Jarre sur CD rouge ou sur CD bleu sont très recherchés par les collectionneurs.

A lire : tous les premiers CDs référencés sur le site Discogs

Article lu 71 fois

Interviews de la Jarre Team à Atari Magazine avant La défense en 1990

Atari-Magazine-numero-14-JUILLET-AOUT-1990

Interviews de Jean-Michel Jarre, Francis Rimbert et Michel Geiss à Atari Magazine juillet/août 1990, avec Jean-Michel Jarre en couverture. Il y est question de l’apport de l’Atari dans la conception de la musique de JMJ (Révolutions, En Attendant Cousteau) et du concert de la Défense en juillet 1990. Continuer la lecture de Interviews de la Jarre Team à Atari Magazine avant La défense en 1990

Article lu 432 fois