Deschamps_1

Christophe Deschamps (1990, 2011)

Le batteur français Christophe Deschamps, originaire de Bretagne, apprend la batterie dès 8 ans. Formé au conservatoire de Rouen et à l’école de Kenny Clarke et Dante Agostini, il fait ses classes à Paris au sein de groupes peu notoires et de scéances studio pour la pub. Bill Deraime en 1979, puis Eddy Mitchell en 1980, lui donnent la possibilité de se faire connaître. C’est en 1981 qu’il joue pour la première fois pour Jean-Jaques Goldman, début d’une longue collaboration en studio puis sur scène.

En 1982, Deschamps suit les traces de Jeff Porcaro à Los Angeles où il étudie au Percussion Institute of Technologies à Hollywood. Il revient en France deux ans plus tard pour enchaîner les scéances d’enregistrement et la scène pour le compte des stars de la variété-pop française : Sanson, Lavoine, Goldman, Souchon, Johnny, Bruel, Kaas, etc.

C’est alors que Jean-Michel Jarre le contacte en 1990 pour donner du rythme à son titre “Calypso”, extrait de l’album “En attendant Cousteau”.

“Je crois qu’il m’a connu au travers d’amis communs et nous nous sommes rencontrés. Je me souviens de la session, c’était à Guillaume Tell. On y a enregistré les batteries. On a essayé différents “grooves” pour touver le bon, je me souviens, un son très sec, comme j’aime !”

Le compositeur l’invite aussi à rejoindre l’équipe de ses musiciens chevronnés pour le méga concert du 14 juillet 1990 à La Défense.

C’était incroyable, surtout les répétitions, pendant la journée, au milieu des buildings que des alpinistes escaladaient avec leurs mains pour mettre des écrans pour le spectacle de Jarre. Et toutes les voitures qui roulaient dans le tunnel qui passaient sous la scène ralentissaient pour voir les éclairages sur les buildings.”

C’est aussi au début des années 90, que Deschamps tente une carrière de chanteur en solo avec l’album “Connivences” et dont le titre “Idole, idole” le mène sur les plateaux télé de l’époque. Il refait une tentative avortée en 1995 avec l’album “En l’air” qui ne sera pas commercialisé.

En 1996, il participe à l’album “Superflu” de Pascal Obispo qu’il ne quittera plus dans tous ces projets studio et scène. Dans les tournées marathon de celui-ci, de Jean-Jacques Goldman, de Natasha St Pier, etc. Deschamps fait la démonstrations de ses magnifiques batteries customisées. En 2006, le batteur forme le groupe Miss Ils, renommé bientôt Missils Airlines.

Deschamps2

En novembre 2011, Christophe Deschamps prend en main les percussions de son ami Claude Samard lors des concerts de Jean-Michel Jarre à Hambourg et Berlin, étapes de la tournée <2011>.

Site officiel : http://www.christophedeschamps.com

Pour en savoir plus, lisez l’article détaillé d’Aerozone-mag.

::Participations aux albums::

  • 1990 – En attendant Cousteau

::Participations aux concerts::

  • 1990 – Paris La Défense
  • 2011 –  <2011> tour (Hambourg et Berlin)

Nombre de consultations de cet article : 589