Tous les articles par KnarftheDwarf

Auteur de nombreuses fiches instruments sur le site. Morceaux préférés: Ethnicolor 1 (version live à Lyon en 1987), Les Chants Magnétiques 1 et 3, Dernier Rendez vous, Ethnicolor 2.

Electro Harmonix Mini Synthesizer (1980)

Electro Harmonix Mini Synthesizer (1980)La société Electro Harmonix, une société New-Yorkaise, était spécialisée dans les petits processeurs d’effets peu coûteux mais bien conçus, essentiellement destinés aux guitaristes. Ils se lancèrent dans les instruments de musique électroniques eu début des années 80, avec la même optique : faire de bonnes machines pas chères. Ils lancèrent deux produits, le Mini Synthesizer, dont il est question présentement, et le Super Replay, un échantillonneur / générateur d’écho conçu par David Cockerell, un ancien de chez EMS, et futur concepteur des échantillonneurs Akaï. Continuer la lecture de Electro Harmonix Mini Synthesizer (1980)

Article lu 417 fois

Clavia Nord Lead / Nord Lead 2 (1995 / 1997)

Clavia Nord Lead / Nord Lead 2 (1995 / 1997)La société suédoise Clavia Digital Musical Instruments, fondée par Hans Nordelius et Mikael Carlsson, s’est d’abord fait connaître dans les années 80 avec des batteries électroniques haut-de-gamme, les célèbres dDrum (notamment utilisée par Laurent Faucheux lors de la tournée “Europe En Concert“), composées d’un module générateur de sons (facilement reconnaissable à leur couleur rouge) et des “pads” de grande qualité permettant une grande précision de jeu. Continuer la lecture de Clavia Nord Lead / Nord Lead 2 (1995 / 1997)

Article lu 696 fois

Casio CZ 5000 (1985)

Casio CZ 5000 (1985)La firme Casio, spécialisée entre autres dans les montres et les calculatrices, se lance en 1985 dans la construction de synthétiseurs. L’échec cuisant de Seiko, autre horloger nippon, avec ses DS250 et DS310 ne semble pas avoir refroidi les ardeurs de Casio. Mais contrairement à Seiko, la Casio Computer Co., Ltd n’est pas néophyte dans le domaine des instruments électroniques : elle connait un succès certain avec ses orgues numériques portables grand public de la série CasioTone. Elle franchit donc le pas en 1985 avec la série des synthétiseurs CZ. Continuer la lecture de Casio CZ 5000 (1985)

Article lu 838 fois

ARP 2500 (1970)

ARP 2500 (1970)En 1969, Alan Robert Pearlman, un ingénieur expérimenté en électronique, est persuadé que l’avenir de la musique est dans l’instrumentation électronique. Les premiers essais commerciaux de Robert Moog et de Don Buchla, en 1967, lui donnent envie de se lancer dans l’aventure. Avec 100 000 dollars, il fonde la société ARP Instruments Inc (A, R et P étant les initiales de Pearlman). En 1970, il commercialise son premier instrument, le modèle 2500. Continuer la lecture de ARP 2500 (1970)

Article lu 696 fois

Alesis Andromeda A6 (1998)

Alesis Andromeda A6 (1998)En 2001, alors que les synthétiseurs à modélisation analogique (c’est à dire des instruments numériques qui reproduisent le plus fidèlement possible les synthétiseurs analogiques des années 70) se multiplient (notamment chez les suédois de Clavia, les anglais de Novation, les allemands de Access, sans compter Korg, Yamaha et Roland), le fabricant américain Alesis lance l’Andromeda A6, un véritable synthétiseur analogique. Continuer la lecture de Alesis Andromeda A6 (1998)

Article lu 699 fois

Compte-rendu du NAMM 2013

Commençons par un anniversaire :  la Musical Instrument Digital Interface, connue sous son acronyme de MIDI, fête cette année ses 30 ans… Une petite interface DIN à cinq petites broches toute simple, mais qui aura révolutionné le monde de lutherie et de la musique dite “électronique” (au sens très large du terme). Rappelons qu’elle fut imaginée et mise au point par Dave Smith (papa aussi du légendaire Prophet 5, excusez du peu) dans un soucis d’harmonisation des communications entre les machines, et que la première démonstration fut faite au NAMM 1983 avec les deux premières machines équipées de base en MIDI, à savoir le Prophet 600 de Sequential Circuits et le JX3P de RolandContinuer la lecture de Compte-rendu du NAMM 2013

Article lu 23 fois

Musikmesse de Francfort 2011

Roland lance le Jupiter 80, un lointain descendant du Jupiter 8, un synthé destiné essentiellement au jeu live, avec un clavier 76 notes, des sons à n’en plus finir, 256 voix de polyphonie (pourquoi ne l’ont-ils pas appelé Jupiter 256, du coup ?), un grand écran tactile, des effets, le tout utilisant une architecture sonore multicouche appelée SuperNATURAL, le but est aussi d’avoir des sons très réalistes (et là, on s’éloigne complètement du Jupiter 8 du coup). Les sons sont répartis en catégories (piano, cuivres, basse, claviers, etc…) qui ont chacun un bouton en couleur, c’est joli comme tout. On peut répartir plusieurs jusqu’à quatre sons simultanément sur le clavier. Un des modes (« Synth modelisation») propose proposant une interface de sound design clairement inspirée du Jupiter 8 ; dans ce mode, il est possible d’utiliser, par son 3 oscillateurs par voix (avec des formes d’ondes basiques et des PCM de grande qualité). Curieusement, pour un synthé live, il propose peu de contrôleurs : quatre sliders (pour le mixage des différents parts), un arpégiateur, et l’inévitable D-Beam. Et pas de séquenceur en vue; ça n’est donc pas une workstation, mais un « vrai » synthé. A écouter, indéniablement… Continuer la lecture de Musikmesse de Francfort 2011

Article lu 326 fois