Valy_1

Michel Valy (1994)

Michel Valy est né en 1955 à Gémené sur Scorff dans le Morbihan dans une famille de musiciens traditionnels. Il devient bassiste professionnel en 1976 . D’abord compagnon d’arme de la référence bretonne Alan Stivell en studio (Une journée à la maison, 1978, Symphonie celtique, 1980) et en tournée sur l’International Tour en 1979, il élargit ensuite sa palette avec le groupe algérien Djurdjura (Asirem, 1980), et avec Charlebois (Heureux en amour, 1981).

Il part alors en tournée avec Jean-Patrick Capdevielle (Dernier rappel, 1983) qui le gardera aussi pour deux albums (Mauvais fréquentations, 1984, Politiquement correct, 1995). Dans le milieu des années 80, il rejoint Philippe Lavil pour 3 disques (Nonchalances, 1986, De Bretagne ou d’ailleurs, 1990, Y’a plus d’hiver, 1992) produits par un certain Claude Samard.

Valy2

Il revient bientôt à ses racines avec Gwendal (Glen river, 1989, Pan ha diskan, 1995) mais surtout en s’associant, sous le nom de guerre “Kervador”, avec Dominique Perrier, Jérôme Guegen et Marc Hazon pour former le fameux groupe Stone Age qui sortira 4 albums entre 1992 et 2007.

Outre Stone Age, Perrier et Valy collaborent sur de nombreux projets : des compositions en duo (albums “Temps réel”, “Technology”, etc.), des BO (Le fou du roi, 1984, Adieu Blaireau, 1985, Mon père ce héros, 1991, Les gens honnêtes vivent en France, 2010), etc. C’est d’ailleurs Perrier qui propose à Jean-Michel Jarre d’engager Valy pour remplacer Guy Delacroix indisponible pour le concert de Hong-Kong en 1994. Récemment, Domino a fait appel au bassiste pour faire renaître Space Art avec un nouvel album et des concerts.

::Participations aux albums::

  • 1994 – Hong-Kong

::Participations aux concerts::

  • 1994 – Hong-Kong

Nombre de consultations de cet article : 827