Yamaha KX-5_1

Yamaha KX-5 customisé (1986)

La première fois que Jarre a eu recours à un clavier portable en concert, c’est à Houston, en 1986, avec le KX-5. Le même sera aussi dans les caisses en partance pour Lyon. Curieusement, Jarre utilisera ce clavier pour les morceaux les plus émotionnels (Ethnicolor, Ron’s piece) de ces deux concerts, en station debout ou assis ( !), alors que les morceaux les plus rythmés (Equinoxe part 5, 4e Rendez-vous) seront joués sur le fameux grand clavier lumineux. Le keytar n’est donc pas encore utilisé par Jarre pour gambader sur la scène…

Le Yamaha KX-5 est un clavier droit à 3 octaves, soit 37 touches au total, produit en série à partir de 1984. Il est ce que l’on appelle un contrôleur MIDI (ou clavier maître MIDI), c’est-à-dire une interface qui ne produit pas ses propres sons mais qui permet de piloter des modules de sons, dont des synthétiseurs, via des messages MIDI (système d’échange d’informations numériques qui permet de faire communiquer entre eux des appareils et instruments de musique).

Le manche est équipé d’un “ribbon controller” pour le pitch (permettant de modifier la hauteur des notes) et d’une mollette de modulation (pour faire varier la hauteur d’un son). Différents boutons permettent de jouer sur les fonctionnalités de “sustain” (tenu d’un son après son attaque), de portamento (effet permettant d’entendre toutes les fréquences sonores situées entre deux notes), de bascule mono/polyphonique, etc. Les touches permettent vélocité (vitesse d’enfoncement ou de relâchement des touches) et “aftertouch” (pression des touches).

La version utilisée par Jarre pendant ces deux concerts a été spécialement modifiée avec un manche allongé, et relookée avec des motifs roses fluos de circuits imprimés qui rappelle le film “Tron”. Le design s’amuse aussi à inverser la couleur des touches blanches et des touches noires.

:: Concerts et performances ::
Houston (1986), Lyon (1986).

:: Titres joués ::
Oxygène 5, Ethnicolor, Ron’s piece…

Pour en savoir plus, lisez l’article détaillé sur les claviers portables de l’Aerozone-mag.

Nombre de consultations de cet article : 483