Gérard Lenorman (1975)

Gérard Lenorman (c’est son vrai nom, mais avec un “D”) est un chanteur français né le 9 février 1945 à Bénouville (Calvados) d’une mère de 16 ans et d’un père inconnu dont il apprendra 35 ans plus tard qu’il était un soldat allemand. Il passe une enfance vide de tendresse entre Paris et le Puy de Dôme et se réfugie très tôt dans la musique et le chant. Adolescent, il apprend la guitare, écrit ses premières chansons et chante dans des orchestres locaux. En 1968, il écrit pour Brigitte Bardot puis enregistre un premier 45T. En 1970, il remplace Julien Clerc dans la comédie musicale Hair avec laquelle il devient célèbre.

En 1971 il signe avec CBS et enregistre son premier album Les matins d’hiver en 1972 : grand succès avec plusieurs 45T qui en sont extraits dont certains sortent dans d’autres pays. Lenorman part alors en tournée pendant 2 ans avec ses chansons tendres et romantiques. En 1974, il publie l’album Quelque chose et moi. Puis en 1975, Jean-Michel Jarre, qui vient de quitter Christophe après Les mots bleus, lui écrit la musique des chansons La fille que j’aime et La belle et la bête, sur des paroles de Maurice Viladin, pour l’album Gérard Lenorman. Le second morceau, arrangé avec le célèbre Gabriel Yared (BO de 37°2 le matin, Le patient anglais, etc.), est le titre principal d’un 45T.

La même année, Lenorman porte son album à l’Olympia, où il reprend bien sûr ses grands succès, dont la fameuse Ballade des gens heureux sortie un peu plus tôt sur la face B du 45T Le funambule, mais aussi quelques inédits dont deux sont signés (paroles et musique) Jean-Michel Jarre : La parade et La mort du cygne qui figureront sur le double album Olympia 75. Curieusement, la deuxième chanson sera reprise en studio deux albums plus tard (Au delà des rêves, 1977). C’est aussi en 1977 que les deux artistes se retrouveront sur le plateau de l’émission “Musique and Music” de Jaques Martin lors de laquelle l’animateur et le chanteur remettront 7 disques d’or au musicien pour son album Oxygène.

Le chanteur présentera aussi les chansons La belle et la bête et La mort du cygne dans l’émission “Numéro Un”, de Maritie et Gilbert Carpentier, qui lui est consacrée en janvier 1976. 10 ans plus tard, Jarre, l’auto-recycleur, puisera dans ses compositions pour Lenorman pour boucler à la hâte l’album Rendez-vous (1986). Le thème de La mort du cygne inspirera ainsi le Troisième rendez-vous. Quant à l’épique Deuxième rendez-vous, il est directement décliné de la musique de La belle et la bête

Les années 70 vont ensuite continuer à apporter succès et fortune à Lenorman. En 1978, le chanteur quitte CBS et créé son label “Caroline Melody”, du nom de son épouse, sur lequel il publiera désormais sa discographie. Puis en 1980, il crée le sous label “Clemence Melody”, du nom de sa fille, pour d’autres artistes. Il va ainsi lancer les carrières du trio disco Imagination, et du groupe pop-rock Indochine ! Sa carrière discographique personnelle s’effiloche ensuite dans les années 80 et 90. Lenorman ne reviendra vraiment sous les feux de la rampe qu’en 2011 avec son album de duos dont il vendra 200’000 exemplaires.

Site officiel : http://www.gerard-lenorman.com/

Lenorman2Lenorman3Lenorman4Lenorman5

::Titres auxquels Jarre a participé::

  • 1975 : “La fille que j’aime” (musique), “La belle et la bête” (musique), “La parade” (paroles et musique), “La mort du cygne” (paroles et musique).

::Discographie sélective::

  • 1975 : “Gérard Lenorman” (album), “La belle et la bête / Marie” (45T), “Olympia 1975” (album).
  • 1977 : “Au delà des rêves” (album).

::Vidéos::

Mis à jour le 23.01.2016


Lire aussi La discographie de Jean-Michel Jarre 1971-1977

Article lu 1253 fois