Rousseau_1

Frédérick Rousseau (1981-1990)

Frédérick Rousseau, musicien, compositeur et arrangeur, est né en 1958 à Paris. Après une formation musicale classique de piano, il s’essaye à de nombreux instruments. Electronicien, il est embauché à 20 ans au CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) pour travailler sur l’arme nucléaire.

En 1980, il rencontre Michel Mandin qui en fait le démonstrateur de son magasin Music Land où se vendent les produits Moog, Sequential Circuits, Linn, PPG, RSF… Il y croise alors Jean-Philippe Rykiel avec qui il collaborera régulièrement. Le magasin est aussi un labo de développement de nouveaux instruments où Rousseau participe à la mise au point du séquenceur polyphonique MDB. Jean-Michel Jarre, client fidèle, est intéressé par cette nouveauté qu’il emporte en Chine en 1981. Rousseau l’accompagne pour produire les séquences en direct lors des 5 concerts donnés dans ce pays.

Rousseau_2

A la même époque, Vangelis contacte le magasin pour lui fournir quelques instruments pour une session d’enregistrement à Paris de l’album “See you later” sorti en 1980. L’expérience est renouvelée pour deux albums du duo Jon & Vangelis. En 1982, Rousseau retrouve le compositeur grec dans son studio Némo de Londres pour programmer les synthés de “Bladerunner”. La même année, il compose, avec un certain Francis Rimbert, un album d’illustration sonore intitulé “FR2”. L’album solo “Earth” sortira en 1985 toujours dans la même série “April Orchestra”.

En 1984, Jarre fait appel à Rousseau pour co-réaliser son album “Zoolook”, entre Croissy et New York. Le perfectionnisme du compositeur impose un rythme de travail soutenu, jours et nuits…

“Jean Michel pousse le délire de la production jusqu’au bout. J’ai tenu avec lui pendant quatre ans et demi, à la fin j’ai craqué : il m’a rendu fou ! Mais je ne le regrette pas, car il m’a appris à aller au bout des choses.(…) C’est un des artistes qui a le plus de santé dans ce métier. Il est à la fois lève-tôt et couche-tard ! Quand je mangeais la moquette tellement j’étais épuisé, lui, il était debout en train de dire : “Attends, il faudrait encore faire ça.” Il est incassable…”

En 1987, Rousseau s’associe à l’ingénieur du son Thierry Rogen pour créer le Studio Méga où il collabore pendant 4 ans avec des artistes comme Bertignac, Farmer, Polnareff, Aubert, Murat… Parallèlement, il compose plusieurs albums d’illustration sonore : “Overview” (1987), “Illustrator IV” (1988), “Illustrator V” (1990), “Illustrator 6” (1992).

En 1990, Rousseau retrouve Jean-Michel Jarre qui lui confie la direction musicale et la conception des introductions des morceaux pour son méga concert de La Défense. Ce sera le terme de leur collaboration. La même année, c’est Vangelis qui enregistre l’album “The city” au studio Méga et qui convainc Rousseau de quitter celui-ci l’année suivante pour travailler à temps plein dans son studio parisien Astron. C’est le début d’une longue et intense collaboration technique et artistique jusqu’à aujourd’hui pour des albums (“1492”, “Voices”, “Oceanic”, “El Greco”, “Mythodea”, “Alexander”…) et des spectacles (“Antigone”, “Eureka”, “Mythodea”…).

A partir de 1995, Rousseau compose, pour le label Origins, une série d’albums emprunts d’ambiance New Age, inspirés par la nature et les sonorités ethniques : “Mô” (1994), “Abyss” (1996), “Spirit in the woods” (1996), “Woods” (1996), “Oxygène 3 / Le sous bois” (1997), “Oxygène 6 / La forêt” (1997), ainsi que la collection “Terres de légende” en 5 volumes (2000). Parallèlement, il collabore aussi très régulièrement avec Alexandre Desplat (BO “Les milles”, “Une chance sur deux”, “Nid de guêpes”, “Hostage”…) et Eric Levi (BO des films de Jean-Marie Poiré et le projet “ERA”).

Après les albums “Travels” (2002) et “Tears” (2005), Rousseau clôt une décennie de compositions pour se consacrer, à partir de 2008, à la valorisation industrielle des inventions de l’Ircam auprès d’entreprises partenaires. C’est dans le cadre d’une manifestation organisée par cette institution en juin 2014 que Rousseau et Jarre se retrouvent.

Site web : http://www.frederickrousseau.com

Pour en savoir plus, lisez l’article détaillé d’Aerozone-mag.

::Participations aux albums::

::Participations aux concerts::

Nombre de consultations de cet article : 825