Rizzitelli_1

Roger “Bunny” Rizzitelli (1981-1982)

Après avoir quitté l’école à 14 ans, Roger “Bunny” Rizzitelli est embauché dans un atelier de mécanique dont le patron l’aide à s’offrir sa première batterie. Au début des années 70, Roger croise la route de Gilles Pellegrini avec qui il va sillonner les routes de France pour faire des bals. Mike Brant le remarque et l’embauche pour sa tournée.

Puis c’est la rencontre avec Christophe dont il devient le batteur de ses albums culte du studio Ferber (“Les paradis perdus”, 1973, “Les mots bleus”, 1974, “Samouraï”, 1976) et pour les concerts historiques à l’Olympia des 26 et 27 Novembre 1974. C’est là aussi qu’il rencontre Dominique Perrier dont il devient l’ami.  Perrier et Rizzitelli restent dans le studio Ferber désert et s’amusent à faire de la musique électronique avec les instruments de Christophe. Ils bouclent un album en 15 jours : “Space Art” est né ! Suivront deux autres albums.

Parallèlement à l’aventure Space Art, Rizzitelli devient le batteur attitré de Claude François jusqu’à la mort du chanteur en 1978. Au début des années 80, Bunny travaille, entre autres, avec le discret Gérard Manset. En 1982, il est le batteur du méga tube “Words” de FR David.

Rizzitelli3

En 1981, Jean-Michel Jarre recrute Rizzitelli et Perrier, qu’il connaît depuis sa collaboration avec Christophe, pour sa tournée en Chine. Pour les 5 concerts, Rizzitelli joue de sa batterie éléctronique Simmons. Malgré les pannes électriques, Bunny donne un jeu très présent qui donne à la musique de Jarre une tonalité inhabituellement très rythmée, en particulier sur “Equinoxe IV”.

Pendant l’été 1983, les inséparables Rizzitelli et Perrier intègreront le groupe “Paris France Transit” de Didier Marouani pour une tournée en URSS. A son retour, Bunny reprend du service pour Christophe pour quelques 45T. La boucle sera bouclée quand le chanteur fera appel à lui pour son grand retour lors des fameux concerts à l’Olympia en 2002. Il disparaît en 2010.

Dominique Perrier : “Un batteur plein de verve et de joie, un enthousiasme débordant qui a fait danser des foules, et une amitié sans pareil…”

::Participations aux albums::

  • 1982 – Les concerts en Chine

::Participations aux concerts::

  • 1981 – China Tour

Nombre de consultations de cet article : 667