Archives pour l'étiquette Interview

Jean-Michel Jarre, Moby, Holter, Numan et Hans Zimmer en interview le 9/02/2017

Jean-Michel Jarre, dont l’album Electronica : a time machine est nominé aux Grammy Awards*, accompagné de Moby*, Little Boots* qui ont participé à l’album, ainsi que Julia Holter*, Hans Zimmer*, Gary Numan* , qui ont participé à la suite Electronica : The heart of Noise sont interviewé le jeudi 9 février 2017 à Los Angeles par Nic Harcourt. (Source : Twitter)

Moby, Gary Numan, Jean-Michel Jarre, Little Boots, Julia Holter et Hans Zimmer
Moby, Gary Numan, Jean-Michel Jarre, Little Boots, Julia Holter et Hans Zimmer

Plus d’informations à venir prochainement.

Nombre de consultations de cet article : 55

Interview à Sparse (19/09/2016)

Sparse est un magazine culture-société, trimestriel et gratuit, diffusé en Bourgogne Franche-Comté.

Avant son concert au Zénith, le 26 novembre prochain, Jean-Michel Jarre, un des godfather français des musiques électroniques, aux plus de 80 millions de disques vendus, est venu se poser tranquille dans les fauteuils classieux de La Cloche à Dijon. En promo des médias, pour cette tournée qui fait suite à la sortie de deux albums Electronica 1: The Time Machine et Electronica 2: The Heart of Noise, on a rencontré un type simple, détendu qui a pris le temps de nous parler de ses petits potes de l’électro, de Pierre Schaeffer, de service public et même de son vieux prof de philo… Lire l’interview.

Nombre de consultations de cet article : 27

Interview de JMJ à Octopus Magazine (14/09/2016)

jarre-octopus-magazine-septembre-2016

Octopus Magazine: Dans le cadre de sa tournée mondiale* qui débute cet automne et doit durer deux ans, Jean-Michel Jarre s’arrêtera au Zénith d’Auvergne le 28 novembre prochain, où il présentera la deuxième partie de son nouveau projet, Electronica*. Bonjour Jean-Michel Jarre. Cet été vous avez préparé votre tournée à venir avec une série de festivals en l’Europe. Comment s’est déroulée cette «préparation» ?

Jean-Michel Jarre: Cette tournée de festivals était tellement réjouissante, d’autant plus après cinq ans de travail en studio ! En dehors du plaisir immense de retrouver le public, je suis vraiment très fier d’avoir partagé avec lui une production visuelle et sonore que j’avais bien « mijotée », afin de mieux le surprendre et de répondre à ses attentes. J’ai tant de respect pour ceux qui viennent, qui achètent leurs billets par les temps qui courent et la situation économique en général… Il faut se donner pour eux à 200%.

“Je suis extrêmement fier d’être français et d’être considéré comme un ambassadeur pour le rayonnement de la culture française à travers la planète”.

Lire la suite sur Octopus Magazine

Nombre de consultations de cet article : 50