OxygenePierreAngulaire_1

Oxygène, pierre angulaire de l’œuvre de Jean-Michel Jarre

L’album Oxygène, sorti en 1976, et son tube Oxygène IV, constituent le plus grand succès discographique de Jean-Michel Jarre à ce jour. Ce morceau est d’ailleurs systématiquement choisi comme extrait pour illustrer la carrière du compositeur.


L’album “Oxygène” de 1976

Cette réussite, qui lui a valu une reconnaissance internationale inhabituelle dans le paysage musical français, fait que cette musique colle à la peau du compositeur malgré sa fructueuse discographie suivante au point qu’elle est devenue ce qu’on pourrait appeler la pierre angulaire de son oeuvre.

Oxygène, marque de fabrique de Jean-Michel Jarre ? Sans doute, car on ne compte plus les versions, les déclinaisons, les célébrations, les références liées à cet album par le musicien lui-même qui revisite ainsi régulièrement cet opéra intemporel.

Le fameux visuel du crâne dans la Terre se décline aussi dans la boutique officielle du compositeur en différents objets : porte clé, pendentif, foulard…

Quelques accessoires “Oxygène” de la boutique officielle

Voyons donc au travers de quelques exemples pris dans la carrière artistique de Jean-Michel Jarre comment Oxygène occupe une place centrale dans son parcours depuis 1976, en particulier lors des anniversaires de sa sortie qui, bien que le compositeur s’en défende, sont célébrés en grande pompe tous les 10 ans.

::Oxygène dans les compilations et les concerts::

Du fait du succès de l’album, les extraits d’Oxygène ont une place de choix dans chacune des compilations de Jean-Michel Jarre. C’est particulièrement vrai pour les parties II, IV et VI, presque à chaque fois toutes sélectionnées, et qui, à toutes les trois, constituent tout de même la moitié de l’album et occupent autour de 20% des titres des compilations quelque soit leur date !


Oxygène dans les compilations de JMJ

Oxygène II Oxygène IV Oxygène VI
The essential
1983 – 14 titres
X X X
Musik aus Zeit und Raum
1983 – 13 titres
X X X
Synthesis
1984 – 13 titres
X X X
The essential 1976-1986
1985 – 14 titres
X X X
Images
1990 – 17 titres
X X
The essential
2004 – 16 titres
X X  X
Essentials & Rarities
2011 – 15 titres (du disque “Essentials”)
X X  X
Essential recollection
2015 – 14 titres
X X  X

Par ailleurs, Oxygène IV et Oxygène II, les deux singles issus de l’album, sont aussi de (presque*) tous les concerts du maestro. Si le premier est un incontournable depuis les années 70 (sauf en Chine en 1981), le deuxième l’est devenu 20 ans plus tard à partir de l’Oxygène Tour de 1997 (voir ci-dessous) lors duquel Jarre a redécouvert le potentiel live de ce titre tombé dans l’oubli pendant une décennie. Quant à Oxygène V, il a fait partie de la track list des nombreux concerts de la période 2009-2011 avec le solo sur le keytar Moog Liberation.

Oxygène I Oxygène II Oxygène III Oxygène IV Oxygène V Oxygène VI
Bleu blanc rouge
Paris, 1979
X X X X
China Tour
Pékin, 1981
X X
Rendez-vous Houston
1986
X X X
Destination Docklands
Londres, 1988
X
Paris La Défense
1990
X
Europe en concert / Hong Kong
1993/1994
X
Concert pour la Tolérance
Paris, 1995
X
Oxygène Tour
1997
X X X X
Oxygen in Moscow
1997
X X
Les 12 Rêves du Soleil
Le Caire, 1999
X
Akropolis
Athènes, 2001
X X
Aero
Aalborg, 2002
X X
Concert d’ouverture de l’année de la France
Pékin, 2004
X X
Space of freedom
Gdansk, 2005
X X
Water for life
Merzouga, 2006
X X
Marigny / Oxygène Tour
2007/2008
X X X X X X
In doors Tour / <2010> Tour / <2011> Tour
2009/2010/2011
X X X
Live in Monaco (Mariage Princier)
2011
X X X
Festival de Carthage
2013
X X
Electronica World Tour
2016/2017
X X


“Oxygène IV” version 1989

Pour promouvoir l’album Live de 1989, résumé des deux concerts Destinations Docklands de Londres, Jean-Michel Jarre et son manager Francis Dreyfus cherchent un single… Les deux titres les plus accrocheurs de l’album Révolutions étant déjà sortis plus tôt, les deux hommes se tournent vers un ancien succès : Oxygène IV dans sa version revisitée pour l’occasion !

::1997 : les 20 ans d’Oxygène::

Si le dixième anniversaire d’Oxygène est passé relativement inaperçu, si ce n’est par l’évocation de la première décennie de la discographie officielle du compositeur, qui débute avec cet album, au travers d’une compilation (The essential 1976-1986) et d’un coffret de CDs (10th anniversary), Jean-Michel Jarre va par contre célébrer les 20 ans de l’album en composant une suite intitulée “Oxygène 7-13” du nom des parties qui composent ce nouvel opus sorti en février 1997.

JMJ : “Tout est parti de l’idée de donner une suite [à Oxygène] sur le plan musical. Vingt ans après, j’avais envie de retourner à mes racines, et de me replonger dans l’état d’esprit de l’époque, sur des instruments qui étaient alors fabriqués par des chercheurs , des musiciens, des luthiers. Ces instruments ont été remplacés par ceux des industriels japonais, qui dans leur stratégie marketing, ont perdu le concept.” (lefigaro.fr 15/10/1997)


L’album “Oxygène 7-13” et le coffret “Complete Oxygene”

Tous les ingrédients sont réunis pour que la sauce prenne : Jarre ressort ses vieux synthés vintage, dont l’Eminent qui donne ce son de cordes si caractéristique, certaines parties emblématiques du premier volet sont revisitées comme autant de clins d’oeil, l’ingénieur du son René Ameline des studios Ferber est appelé pour retrouver un son seventies, et Michel Granger signe l’illustration d’une pochette qui reprend les codes du premier Oxygène (la Terre et l’humanité) jusque dans la typographie des noms de l’artiste et du disque. Les deux volets qui constituent ce qui est alors un diptyque, sont ensuite réunis dans le coffret “Complete Oxygène” qui sort quelques mois plus tard.


L’affiche de l'”Oxygène Tour”

Jarre part ensuite pour la première fois faire une tournée en salles dans toute l’Europe, un Oxygène Tour de 35 dates dont la track list est composée à 80 % de titres des deux albums Oxygène. Le compositeur interrompt temporairement la tournée en septembre 1997 pour un méga concert à Moscou intitulé… “Oxygen in Moscow“, ce qui sera aussi le titre d’un remix de la partie 12 du nouvel album et qui figurera dans le coffret précité.


La compilation de remixes “Odyssey through O2” et le single “Oxygene in the ghetto”

L’année suivante, en 1998, Jarre poursuit son exploitation du filon Oxygène sur fond de manque d’inspiration en sortant deux disques d’artistes qui revisitent sa musique avec plus ou moins de réussite : “Oxygene in the ghetto“, un single à la sauce rap, et “Odyssey through O2” une compilation de remixes des deux Oxygène. Ces deux disques ont aujourd’hui disparu de la discographie officielle du compositeur.

::2007 : les 30 ans d’Oxygène::

Dix ans plus tard, après l’échec critique et public de l’album “Téo & Téa“, Jean-Michel Jarre se réfugie dans la valeur sûre Oxygène pour réenregistrer entièrement le fameux album mythique avec la technologie de 2007 pour son trentième anniversaire. L’objectif est aussi de se ré approprier un enregistrement de ce disque dont le master original est alors aux mains de Francis Dreyfus avec qui il est en froid sur fond de querelles de droits. Ce nouvel Oxygène sort fin 2007 sur CD avec la mention “New master recording“. Un CD single promotionnel est distribué aux professionnels avec l’incontournable Oxygène IV.

JMJ : “J ’ai enregistré Oxygène dans l’ancienne cuisine de mon appartement. À l’époque, les albums sérieux se faisaient dans des gros studios, pas chez soi. Je m’étais toujours dit qu’un jour je réenregistrerais Oxygène de manière sérieuse.” (lefigaro.fr 10/12/2007)


L’album “Oxygene : New Master Recording” et le coffret “The complete Oxygene”

Un film montrant Jarre et ses trois musiciens fidèles, Rimbert, Perrier et Samard, jouant en studio Oxygène en intégralité et en une seule prise, est gravé sur un DVD vendu avec le CD dans une édition spéciale. Un “prélude” et quatre “variations” sont intégrés aux morceaux originaux et permettent alors d’allonger l’oeuvre d’une bonne vingtaine de minutes. Dreyfus sort aussi de son côté un coffret 3 CD intitulé encore une fois “The complete Oxygene“.


Oxygène interprété à Marigny

Cette performance en studio inspire au compositeur l’idée de la reproduire en public mais dans un environnement intimiste avec les mêmes musiciens et tous les instruments analogiques d’origine. Il donne ainsi dix représentations de ce spectacle sobrement appelé “Oxygène” au théâtre Marigny de Paris en décembre 2007. L’originalité de la performance attire les promoteurs qui développent cet évènement en un nouvel Oxygène Tour européen d’une quarantaine de dates qui s’étalent sur l’année 2008.

::2016 : les 40 ans d’Oxygène::

En 2015 et 2016, Jean-Michel Jarre sort coup sur coup les deux volumes de son album de collaborations “Electronica” et enchaîne avec une tournée dès le mois de juin 2016. Rien ne laisse donc présager une célébration d’aucune sorte pour les 40 ans d’Oxygène et pourtant…

Cet été là, pendant les quelques semaines de pause de la tournée, le compositeur reprend un des thèmes laissés de côté pour “Electronica” et en quelques semaines décide de faire une troisième partie à ce qui devient donc la trilogie “Oxygène”. La recette reste semblable : nombreux instruments analogiques d’époque, clins d’oeil à l’album premier, etc. Sept nouveaux mouvements de cet “Oxygène 3” sont écrits en six semaines et intitulés Parts 14 à 20.

JMJ : “[Oxygène] était un peu comme un roman avec différents chapitres. Pendant que je le faisais, je pensais que j’aimerais, plus tard, faire une suite. J’aime les suites dans les films, à la télévision, mais ça ne se fait pas vraiment dans la musique. Je voulais aussi aborder [Oxygène 3] en gardant le même genre de sons, ou les mêmes types d’acteurs – des instruments, dans mon cas – et les mettre dans un contexte différent, dans un scénario différent. En un sens, Oxygène 3 pourrait être considéré comme “Oxygène saison 3”.”(berkeleybside.com 22/05/2017)


L’album “Oxygène 3” et le coffret “Oxygene Trilogy”

Pour la pochette, l’illustrateur Eric Cornic décline le visuel original de Granger en montrant le fameux crâne dans la Terre vu de trois quarts. Le nom de l’artiste et le titre de l’album gardent le style du premier opus. La maquette du verso de la pochette est aussi construit sur le modèle de celui du premier. Oxygène 3 sort en décembre 2016, 40 ans jours pour jours après le premier opus.

Comme en 1997, les trois volumes sont réunis dans un coffret “Oxygene Trilogy” qui se décline en deux versions : une version digipack de 3 CDs et une version plus luxueuse avec 3 CDs, 3 LPs et un livre. A cette occasion, “Oxygène 7-13” est renommé “Oxygène 2” et le visuel prend les tons bleutés des deux autres pochettes pour donner une plus grande cohérence à l’oeuvre.


Oxygène 17 lors de l’Electronica World Tour

Si l’Electronica World Tour en cours fait d’abord la part belle aux titres des deux albums qui donnent son nom à la tournée, la Trilogie Oxygène tire son épingle du jeu avec cinq titres dont les antédiluviens Oxygène II et IV dans des versions modernisées.

* sauf Rendez-vous Lyon (1986), Nuit Electronique (1998), Odyssée électronique (1998), Rendez-vous in space (2001)…


Dernière mise à jour le 04.07.2017

Lire aussi notre dossier Oxygène 40 ans

Nombre de consultations de cet article : 68