ZigZag_1b

Zig zag (dance)

Type : single | Année de sortie : 1972 | Label original : Disques Motors | Formats physiques : 45T |

:: Track-list ::

1 – Zig zag dance (Version chantée) – 2:25
2 – Zig zag dance (Version instrumentale) – 2:10
Durée totale : 04:35


Zig zag” (ou “Zig zag dance“) est un titre de musique électronique composé par Jean-Michel Jarre en 1972 (il a 24 ans) donc pendant dans la période dite “pré-Oxygène”. Le compositeur collabore alors déjà avec Francis Dreyfus, avec qui il a déjà sorti une nouvelle version du tube “Pop Corn” (sous le pseudo “Pop Corn Orchestra”) sur son label Disques Motors.

D’ailleurs, “Zig zag” est encore dans la veine “électro simpliste” de “Pop corn“. On a encore du mal à y voir “Oxygène” qui sortira 4 ans plus tard, tant les sons sont bruts et la création peu révolutionnaire. On hésite entre vraie démarche artistique, peut être, et besoin alimentaire ou engagement contractuel, plus sûrement.


Le 45T de “Zig zag dance”

Le morceau est représentatif des limites de moyens de Jarre à l’époque : peu d’instruments et peu de pistes mixées. Tout a été fait chez lui, ou plutôt chez sa mère, dans son petit studio d’Issy-les- Moulineaux. Le titre n’a que cinq ou six pistes (je crois) : une pour la séquence rythmique (bili-bili-bili-bili-etc.), une pour la mélodie (pour le moins simpliste) à l’orgue Farfisa; une pour les effets “jarriens” du VCS3 et de l’AKS (piouuuuuuuuu-piouuuuuuu-etc.), une pour la percussion discrète qui rappelle “L’orchestre sous la pluie“, et une pour la voix dans la version chantée.

Le morceau sort sur un 45T de chez Motors sous le titre “Zig zag dance“. Le disque comporte la version chantée par Samuel Hobo (avec qui Jarre a déjà produit le 45T “Freedom day” un peu plus tôt la même année), aux paroles insignifiantes (“Zig-gy zag dance, c’est ma belle romance…”), et la version instrumentale qui présente un peu plus d’intérêt. Hobo porte ici le pseudo de “Foggy Joe” (“Joe la Brume”) annoncé sur la pochette pourpre, exempte de toute illustration, par un étrange “by” (par) anglophone qui, avec le titre “Zig zag dance” (et non “Zig zag danse“), montre que Dreyfus ne vise rien de moins que le marché international. Ce n’est d’ailleurs pas dénué de tout fondement, puisque le petit succès du morceau fera qu’il sortira aussi en Allemagne, en Espagne, en Italie, au Brésil et en Turquie (discographie ci-dessous).


“Zig zag” en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Brésil

Petite parenthèse : sur le disque allemand, exit les vocalises de Hobo puisque seule la version instrumentale est gravée, avec, sur la face B, “Black bird“, morceau qui figure à l’origine sur le précédent disque “Pop Corn“. Le disque italien reprend aussi ces deux morceaux, à la différence près que “Black bird” est sur la face A et donne donc son nom au 45T ! Il est aussi amusant de remarquer que pour la version instrumentale de “Zig zag“, le nom de l’interprète (Jarre, donc…) est, sur toutes les pochettes, crédité “The Foggy Joe Band” (le groupe de Foggy Joe). Le compositeur, pourtant seul aux commandes de ses machines, est donc tour à tour “groupe” (pour Zig zag) ou “orchestre” (pour Pop corn)…


Foggy Joe (Samuel Hobo)

Samuel Hobo, avec sa veste à franges, son grand chapeau en cuir et ses bottes noires, assure la promotion de la chanson (c’est est une puisqu’il y a des paroles !) à la télévision avec un groupe de danseuses. Il n’y a qu’une chaine, l’ORTF, en noir et blanc. Il participe notamment à “Le sport en fête”, dont le générique est aussi signé Jarre, une émission de Michel Drucker (déjà lui !) qui donne ainsi un petit coup de pouce au demi-frère de sa belle-fille (vous suivez ?) en le nommant au passage comme étant l’auteur du titre et les ventes suivent.

Le succès du 45T “Zig zag (dance)“, fera qu’il sera copié plusieurs fois sous des noms divers. Les disques sortis par les pseudonymiques groupes “Electric Choo Choo Band”, “The Superfly”, et autres “Jo Sherman” ne sont que des reprises initiées par d’autres labels ayant flairé la bonne affaire. Ils sortiront d’ailleurs eux aussi dans plusieurs pays. Les disques édités sous ces noms ne sont donc pas de Jarre, contrairement à ce que beaucoup de disquaires veulent faire croire pour les vendre plus chers ! On notera aussi que la formule abusive “Version originale” sur la pochette de “The Superfly” est le stratagème marketing que Jarre a lui-même utilisé avant pour sa version de “Pop Corn“. C’est l’arroseur arrosé…


Les reprises de “Zig zag” par The Superfly, Jo Sherman et Electric Choo Choo Band

Zig zag” paraîtra aussi sur l’album du film “Les Granges Brûlées” sorti l’année suivante. C’est un titre déjà prêt qui permet à Jarre de compléter son album sans trop d’efforts alors qu’il ne fait qu’une apparition clin d’oeil dans le film quand Simone Signoret allume la radio ! Ce morceau sera pourtant choisi pour être la face A de la version canadienne du single tiré de la BO. A noter aussi que seule la ré-édition en CD des “Granges Brûlées“, sortie en 2003 (puis la sortie pour téléchargement/streaming de 2017), permet d’écouter le titre “Zig zag” en format numérique puisque, curieusement, le titre ne sera pas choisi pour la compilation “Rarities” de 2010. Si Jarre assume généralement toute son oeuvre, son travail avec Samuel Hobo n’a jamais été mentionné par lui…

::Instruments::
EMS Synthi AKS | EMS VCS3 | Farfisa Professional

::Discographie originale::

1972 – France – 45T : “Zig zag dance” – MT 4032, label Disques Motors
1973 – Allemagne – 45T : “Zig zag dance” – 1 C 006-94 258, label Columbia
1973 – Espagne – 45T : “Zig zag” – AC – 10.043, label Acción
1973 – Italie – 45T : “Black bird” – IS 20120, label Fonit Cetra International
1972 – Turquie – 45T : “Zig zag dance” – MT 4032, label Disques Motors
1973 – Brésil – 45T : “Zig zag dance” – STM-0451, label Steam Machine


Lire aussi La discographie de Jean-Michel Jarre 1971-1977 et Les pseudonymes de Jean-Michel Jarre

Article lu 42 fois