bio-partie-8

Biographie Partie 8 (1990-1992)

Huitième partie de la biographie. 1990-1992 : De La Défense à l’Afrique du Sud.

bio-partie-08-jean-michel-jarre1990 – Jean Michel part dans les Caraïbes à Trinidad pour enregistrer son nouvel album en compagnie des Amocco Renegates. Pour ce disque Jean Michel Jarre veut rendre hommage “au plus jeune de ses amis” comme il se plait à le dire. Il pense qu’un jour Cousteau sera plus qu’un nom propre dans le dictionnaire ; un nom commun qui sera synonyme d’une manière de vivre différente, de protéger l’environnement et notre espace vital d’une manière plus consciente. Jean Michel Jarre rend également hommage en cette année de premier conflit en Irak aux steel drums qui sont de simples bidons de pétroles vides aux timbres si particuliers. Le clip vidéo du single, réalisé par Andy Goff, retrace cette histoire dans un film d’animation.

bio-partie-08-la-defense-1990Le 14 juillet, Jean Michel Jarre et son équipe donnent un concert sur le site de La Défense à Paris. Un méga concert comparable à celui de Houston en taille et en effets : les tours servent d’écrans géants, la scène est une pyramide, des marionnettes de 9 mètres de haut venues de Trinidad, débauches de moyens. Ce concert permet a Jean Michel Jarre de battre son propre record du monde datant de Houston en matière de fréquentation, plus de 2,5 millions de spectateurs s’agglutinent entre l’Arc de Triomphe et l’arche de la Défense. Jean Michel Jarre déclarera à ce sujet : “Quand je suis monté sur scène, je me suis retourné pour savoir si tout ces gens étaient venus pour moi” . Ce concert marque les esprits pour longtemps et reste pour la plupart des fans une référence en matière de mise en scène, de pyrotechnie et d’effets Laser et lumineux en tous genres.

1991 – L’année de la déception. Jean Michel Jarre prépare un concert devant se dérouler pendant une éclipse solaire sur le site de Teotihuacan près de Mexico au milieu de pyramides aztèques et compose à cette occasion 3 morceaux inédits : Eldorado, Globe Trotter et The Sun. Le naufrage du navire transportant les infrastructures techniques oblige le projet à être avorté. Ce rendez-vous manqué restera pour Jean Michel Jarre une immense déception dont il gardera une blessure profonde pendant longtemps. En fin d’année la compilation Images sort. Retraçant 15 années de musique et incluant 2 des titres composés pour le concert au Mexique ainsi que Moon Machine, un titre transfuge sorti en 1986 dans le Keyboards américain et repris sur le maxi 45 tours de Rendez-Vous 4. À cette occasion, les clips vidéos sont également édités sur une VHS.

bio-partie-08-legends-of-lost-city1992 – En Suisse et en Afrique. Jean Michel Jarre fête la 100 millionième montre Swatch vendue à travers le monde à Zermatt dans les Alpes suisses. C’est l’occasion d’inaugurer la première Swatch musicale dont la sonnerie est composée par Jean Michel Jarre lui-même. L’exercice est délicat puisqu’il ne dispose que de 2 tonalités et de 15 impulsions. Un spectacle sons et lumières a lieu à la demande de Nicolas Ayek le créateur de Swatch. Jean Michel Jarre s’installe en régie pour coordonner les effets pyrotéchniques et lumineux sur une bande instrumentale préenregistrée. Ce show est l’occasion pour les spectateurs d’entendre pour la première fois une pré-version de Chronologie 4 et Chronologie 5 baptisée Une Alarme qui Swingue. En décembre il récidive avec The Legends of the Lost City en Afrique du Sud pour l’inauguration d’une chaine d’hotels de luxe a Sun City.


> Lire la suite de la biographie

Nombre de consultations de cet article : 705