bio-partie-14

Biographie partie 14 (2015-2017)

Quatorzième partie de la biographie. 2015-2017 : Le projet “Electronica” et l’album “Oxygène 3”.

2015 – Le diptyque “Electronica” – Après de longues années d’attente, la confirmation d’un nouvel album studio de JMJ est annoncée officiellement le 16 mars 2015. Il s’agit d’un album d’une quinzaine de collaborations avec des pointures internationales liées à l’histoire de la musique électronique et intitulé “Electronica 1 – The time machine“. Pour accompagner la promotion de l’évènement, Jarre inaugure ses comptes Imstagram, Soundcloud, et VEVO. Pendant plusieurs mois, le compositeur s’amuse à distiller les informations : les noms des collaborateurs et des extraits des titres sont publiés au compte goutte ainsi que des petites vidéos “track stories” sur l’histoire de chacun d’eux. Parallèlement, quelques singles produits avec M83, Gesaffelstein, Massive Attack, Tangerine Dream, Little Boots, Armin van Burren… sortent sur différents formats. Ce n’est que le 28 août que le titre et le visuel de l’album ainsi que la liste complète des morceaux est révélée et que la promotion européenne démarre. L’album sort mondialement le 16 octobre sous plusieurs formats, vinyle compris, ainsi que dans deux coffrets collectors.

Malgré son emploi du temps surchargé, Jarre poursuit aussi ses activités en tant que président de la CISAC (conférence “Auteurs & Co 2015” le 12 mars, rencontre du “Club Parlementaire Son et société” le 25, forum “CreaCultura” le 28 mai, assemblée générale de la CISAC le 4 juin, conférence de presse sur l’étude “premier panorama mondial des industries de la culture et de la création” le 3 décembre) et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO (réunion annuelle le 15 juin, 70ème anniversaire de l’organisation le 18 novembre).

En tant que compositeur de renommée internationale, il est invité à participer à plusieurs entretiens publics lors des “MTV Digital Days” (Italie) le 11 septembre, de la “Red Bull Music Academy” (Paris) le 16 novembre et de l'”Audi-O-Rama” (Suisse) le 21. Il remet les prix “Qwartz Music award” d’honneur à Pantha du Prince le 10 juin et “Q Innovation In Sound” à Gary Numan qui se trouve être un des collaborateurs d’Electronica (!) le 19 octobre. Enfin, en tant que parrain du projet transmédia “Soundhunters” autour du sampling, il lance le 22 juin un concours ouvert à tous les musiciens qui voudraient figurer dans l’album “Zoolook revisited” et dont les gagnants sont annoncés en janvier 2016.

2016 – L’album “Oxygène 3” – Jean-Michel Jarre annonce dès la promotion d’Electronica qu’un deuxième volume est dores et déjà prévu puisqu’une quinzaine d’autres collaborations ont été réalisées. A partir du mois de février, plusieurs singles paraissent, dont les titres co-composés avec Rone, Peaches, Primal Scream, et, plus curieusement, le lanceur d’alerte Edward Snowden que JMJ rencontre en secret à Moscou en avril. L’album “Electronica 2 – The heart of noise” paraît le 6 mai 2016 y compris en version collector pour compléter les coffrets du premier volume.

Parmi les collaborateurs d’Electronica 2, il y a aussi Christophe qui retrouve en Jean-Michel Jarre son parolier 40 ans après “Les mots bleus”. En effet, le compositeur renvoie la politesse et reprend sa plume le temps de la chanson titre du nouvel album du chanteur “Les vestiges du chaos” qui paraît le 8 avril.

Le projet “Electronica” permet à Jarre de renouer avec le succès critique et plusieurs nominations et récompenses lui reviennent : GQ Award du Meilleur musicien de l’année le 26 janvier, nominations pour un Grammy Award pour Electronica 1 le 6 décembre et pour une Victoire de la Musique pour Electronica 2 le 12.

En mars paraît l’annonce officielle d’une tournée mondiale intitulée “Electronica World Tour” qui débute le 16 juin au festival Sonar de Barcelone. JMJ est sur scène avec Claude Samard, fidèle multi-instrumentiste depuis 2004, et Stéphane Gervais, claviériste ayant participé à la production d’Electronica. La track list empreinte de modernité fait la part belle aux nouveaux titres. La spectaculaire scénographie est concue autour de grands panneaux led donnant une impression de 3D “sans lunettes”. Après quelque autres festivals d’été, dont Bayonne et Nîmes, et Baalbeck au Liban, la tournée se poursuit tout l’automne dans une quarantaine de salles en France et en Europe du Nord avec une importante promotion internationale.

Alors que les fans se remettent à peine de toute cette actualité, ils apprennent en juillet que le compositeur a signé l’habillage sonore de la nouvelle chaîne multimédia France Info diffusée sur la TV, la radio et le web à partir de la rentrée. Un CD à tirage limité intitulé “Radiophonie Vol.9” paraît même le 13 janvier 2017.

Et puis, il y a surtout cette énorme surprise dont l’annonce tombe en septembre : à l’occasion du quarantième anniversaire de son plus grand succès discographique, Jean-Michel Jarre a concocté un “Oxygène 3“, troisième et dernier volet de ce qui devient la trilogie “Oxygène” !  Sept nouveaux titres composés en quelques semaines avec un nombres de pistes limité et les sonorités éternelles de l’Eminent et de la MiniPops dans l’esprit du premier opus de 1976. Deux coffrets anniversaire rassemblent les trois albums de la trilogie dont une luxueuse version renfermant des vinyles transparents et un livre des instruments fétiches du maître. Les fans abasourdis sont comblés de toute part ! Le single “Oxygène 17”, joué dès octobre au cours de la tournée Electronica, est disponible au téléchargement en novembre tandis que l’album et les coffrets sont dans les bacs le 2 décembre.

Au milieu de toute cette activité artistique, le compositeur trouve encore le temps de participer à différents évènements en lien avec la CISAC dont un message vidéo à la Conférence de l’OMPI le 22 avril et une réception à Matignon par le Premier Ministre le 1er juin pour les 90 ans de l’association en prélude à l’Assemblée Générale qui reconduit Jarre dans ses fonctions de président le 3.

2017 – La tournée “Electronica” dans le monde – En janvier 2017, Jean-Michel Jarre est en Israël, pour préparer et promouvoir un grand concert en extérieur sur le site de Masada, près de la Mer Morte. C’est la concrétisation d’un projet initié un an auparavant qui aurait dû se faire initialement à Jérusalem. Ce concert, initulé “Zero Gravity” (l’un des titres d’Electronica) a lieu le 6 avril 2017. Il reprend pour base l’équipe et le format de la tournée “Electronica” mais en plus grand et en plus long : une énorme scène munie d’une multitude d’écrans LED et de lasers pour la scénographie, et plus de titres joués dont “Ethnicolor” qui ouvre le spectacle pour illustrer la thématique du concert : la disparition de la Mer Morte. Outre Jean-Michel Jarre, d’autres personnalités de la scène électronique participent à cette nuit festive, notamment le duo israrélien Astral Projection, et DJ Ravin. Cet évènement unique fera de Jarre “l’Artiste Français de l’Année 2017” en Israël d’après un sondage du site www.israelvalley.com.

Trois semaines plus tôt, le compositeur visite le Monastère de Santo Toribio, dans la région de Liebana en Espagne, et donne une conférence de presse pour annoncer un nouveau concert en extérieur. Ce projet, intitulé “The Connection Concert”, s’inscrit dans le cadre des festivités liées à l’Año Jubilar Lebaniego 2017. Le soir du 29 avril, le format de la tournée “Electronica” est adapté aux circonstances avec notamment des images pieuses projetées sur les écrans LED et les façades du monastère. Pour la bande son, outre “Ethnicolor”, les quelques milliers de spectateurs ont la surprise de découvrir une nouvelle version de “Zoolookologie” avec un solo final de JMJ au keytar, qui sera repris lors des autres concerts de la tournée.

Mais 2017 c’est aussi l’année américaine de Jean-Michel Jarre ! S’il était déjà à Los Angeles en mai 2016 pour promouvoir la sortie d’Electronica chez l’Oncle Sam, il revient dans cette ville début 2017 pour la sortie d'”Oxygène 3″ mais surtout pour y annoncer sa première tournée nord américaine d’une dizaine de dates en mai : Boston, New York, Chicago, Los Angeles… ainsi que deux dates au Canada. C’est dans le cadre de cette promotion qu’il invite, le 10 février, plusieurs des collaborateurs d’Electronica, Moby, Gary Numan, Little Boots, Julia Holter et Hans Zimmer, tous résidant à Los Angeles, de discuter avec lui en public autour de la musique électronique. Enfin, en ce début d’année, il reçoit un prix “Lifetime achievement” décerné par la société Roland lors du NAMM le 18 janvier et il participe en tant que nomminé à la cérémonie des Grammy Awards le 12 février.

Le 24 mars 2017, Jean-Michel Jarre rejoint sur scène Damon Albarn, l’âme musicale du groupe virtuel Gorillaz, pour un showcase à Londres de l’album “Humanz“. Le compositeur a en effet collaboré sur trois titres de l’album partiellement enregistré dans son studio de Bougival.

Le lien du compositeur avec l’espace et les sciences est célébré en 2017 au travers de deux évènements : le 20 juin, il reçoit en Norvège la médaille Stephen Hawking (du célèbre astrophysicien que Jarre avait cité comme source d’inspiration pour son album “Chronologie”), prix qui promeut la Communication de la Science, dans la catégorie “Musique et Arts”. Par ailleurs, le 16 novembre, une vidéo nous apprend qu’un extrait de 10 secondes d’Oxygène a été envoyé dans l’espace par message radio. C’est dans le cadre de l’opération artistico-scientifique “Sónar Calling GJ273b”, du nom du festival catalan qui est partenaire du projet et du nom de l’exoplanète potentiellement habitable vers laquelle le message a été transmis, qu’une trentaine de musiciens du festival ont été sollicités pour tenter d’entrer en contact avec une intelligence extraterrestre !

Cette même année, Jean-Michel Jarre intervient dans deux documentaires pour Arte : “Soundbreaking”, une série de six films sur le thème de la musique enregistrée diffusée en février, et, le 22 octobre, “Pierre Soulages” consacré au peintre français que le compositeur admire depuis son adolescence. Parmi les autres hommages rendus par Jarre en 2017, citons aussi Pierre Henry, que le musicien évoque à la Gaité Lyrique le 22 septembre lors d’une conférence autour du précurseur de la musique électronique décédé le 5 juillet, et Rone, issu de la jeune génération et collaborateur sur Electronica, auquel le maestro remet un “Prix des Indés” le 16 octobre.

En 2017, malgré un agenda plein, Jean-Michel Jarre ne ménage pas ses efforts pour les thèmes qui lui tiennent à cœur : les sciences et l’éducation avec l’Unesco dont il assiste à la réunion annuelle des ambassadeurs de bonne volonté le 20 avril ; le droit d’auteur avec la CISAC dont il préside l’Assemblée Générale à Lisbonne le 8 juin et au nom de laquelle il anime un débat sur la rémunération des créateurs à Paris le 12 ; la liberté d’expression en invitant Edward Sowden à s’exprimer lors d’une masterclass pour FranceInfo le 5 juillet ; la défense de l’environnement lors d’une interview dans le cadre du projet “24 Hours of Reality” organisé par Al Gore le 5 décembre ; les droits de l’homme dans le cadre de l’anniversaire de la Déclaration Universelle dont il lit un des articles dans une vidéo publiée le 10 décembre.

Nombre de consultations de cet article : 79