Archives de catégorie : Instrument customisé

Le grand clavier maître version Docklands (1988)

Deux mois avant les concerts des Docklands, Jean-Michel Jarre passe commande à la société Lag de trois claviers spéciaux dont un clavier circulaire MIDI qui est intégré à une grande structure de 6 mètres de long pour un poids de 600 kg en bois et pâte à papier, en forme de “U”, et montée sur roulettes. Elle intègre un grand nombres d’instruments et de gadgets. Le poste de commande jarrien dans toute sa splendeur ! Continuer la lecture de Le grand clavier maître version Docklands (1988)

Article lu 911 fois

Yamaha KX-5 customisé (1986)

La première fois que Jarre a eu recours à un clavier portable en concert, c’est à Houston, en 1986, avec le KX-5. Le même sera aussi dans les caisses en partance pour Lyon. Curieusement, Jarre utilisera ce clavier pour les morceaux les plus émotionnels (Ethnicolor, Ron’s piece) de ces deux concerts, en station debout ou assis ( !), alors que les morceaux les plus rythmés (Equinoxe part 5, 4e Rendez-vous) seront joués sur le fameux grand clavier lumineux. Le keytar n’est donc pas encore utilisé par Jarre pour gambader sur la scène… Continuer la lecture de Yamaha KX-5 customisé (1986)

Article lu 539 fois

Lag (1988-1991)

Dans les années 70, le Toulousain Michel Chavarria chante et joue de la guitare électrique dans un groupe de rock. En 1978, il s’associe avec un copain de fac violoniste formé à la lutherie pour créer un atelier de réparation d’instruments à cordes, rue de Laganne, dans l’ancien atelier de son grand-père tapissier. Continuer la lecture de Lag (1988-1991)

Article lu 1097 fois

Le clavier portable Lag Circulaire version La Défense (1990-1993)

La coopération de Jarre avec Lag se poursuit en 1990 avec la création de ce nouveau clavier circulaire portable spécialement conçu pour le concert de La Défense. Comme le Lag Insecte est indissociable du titre “Révolutions”, ce “Lag Circulaire” nouvelle version est lié aux prestations publiques de “Calypso”.

Continuer la lecture de Le clavier portable Lag Circulaire version La Défense (1990-1993)

Article lu 757 fois

Le clavier portable Lag Circulaire version Docklands “Mad Max” (1988)

Jarre et la société française de fabrication de guitares Lag, et en particulier son département de recherche “Innov’art” qui travaille sur l’électronique, l’électrique et l’acoustique, entament leur coopération pendant l’été 1988 pour la création d’instruments spéciaux pour les concerts des Docklands. L’idée est de créer des instruments liés au concept de la révolution industrielle en réunissant design improbable et prouesses technologiques. En à peine deux mois, Lag réalise en plus d’un grand clavier MIDI, deux claviers portables uniques et sur mesure, dont un keytar au clavier circulaire sobrement surnommé “Mad Max” ! Continuer la lecture de Le clavier portable Lag Circulaire version Docklands “Mad Max” (1988)

Article lu 983 fois

Le grand clavier maître version La Défense (1990-1995)

Le clavier a été récupéré du “Lag Meuble” des Docklands. La société Lag a ajouté 24 petits écrans lumineux au-dessus des touches. Un écran s’allumait dès qu’une touche voisine été pressée.  Il ressemble beaucoup à son ainé de Houston, mais ici ce n’est pas la touche elle-même qui s’illumine. Il est lui aussi capable de gérer les effets visuels et pyrotechniques. Continuer la lecture de Le grand clavier maître version La Défense (1990-1995)

Article lu 1215 fois

Le grand clavier maître version Houston (1986)

En 1986, Jarre sort le single “4e rendez-vous”. Dans le clip qui promeut le disque, on voie le compositeur se défouler sur un extraordinaire clavier circulaire en forme de soucoupe volante et dont les touches s’allument sous la pression des mains. En le voyant, on pense à quelque chose entre le clavier du film “Rencontre du 3ème type” et les dalles lumineuses du clip “Billie Jean” de Michael Jackson. Continuer la lecture de Le grand clavier maître version Houston (1986)

Article lu 1069 fois

Geiss Digisequencer (1992)

Geiss DigisequencerLe Digisequencer a vu le jour en 1993 pour l’album Chronologie, suivant le principe de son ancêtre le Matrisequencer. Il est en effet construit autour d’une carte mère d’Atari Mega ST modifiée. Michel Geiss et Jean Claude Dubois en ont conçu les plans et c’est Patrick Pelamourgues qui en a réalisé le câblage (avec l’aide d’une certaine Marie-Laure que certains connaissent, si ma mémoire est bonne …)

Article rédigé par Mr Pitch.

Article lu 644 fois